770 millions d’internautes en Chine mais toujours la censure...

770 millions d’internautes en Chine mais toujours la censure...

– Article rédigé le par - 409

Le nombre d’internautes chinois ne grimpe sans doute pas encore aussi vite que la population mondiale (246 000 habitants de plus par jour en 2016 selon l’Organisation des Nations Unies) mais il reste malgré tout le plus élevé sur notre Terre.

Alors que le nombre d’êtres humains est estimée à 7,55 milliards au 1er juillet 2017 selon l’Onu, dont près de 1,4 milliards en Chine, le nombre d'internautes dans l’Empire du Milieu serait de 772 millions de personnes, soit plus nombreux que la population en Europe (743 millions de personnes), soit plus du double que la population aux Etats-Unis (323 millions).

Des chiffres qui donnent le tournis et aiguisent bien sûr l’appétit des opérateurs. Au total, ce sont donc 55,8% des 1,4 milliard de Chinois qui sont considérés comme des internautes, selon un communiqué du Centre d'information sur l'internet (CNNIC). Comme dans les autres pays du globe, c’est principalement via leurs smartphones (753 millions de Chinois, soit 97,5% de la population chinoise serait équipés) que les Chinois accèdent au web.

Cette augmentation est aussi due au régime communiste qui a lancé un plan "Internet Plus", misant sur le développement d'une économie numérique et encourageant même le développement des start-ups innovantes sur ce marché en explosion. Les consommateurs chinois utilisent de plus en plus l’e-commerce et le paiement électronique.

Sur ce secteur d’activité c’est Alipay, une application liée au géant de l'e-commerce Alibaba, et WeChat Pay, une fonctionnalité de la populaire messagerie WeChat du géant du web Tencent, qui domine. Mais Pékin veille. Et non seulement encadre (ou bloque) l'accès depuis la Chine à de nombreux étrangers comme Facebook, YouTube ou Twitter, mais le régime censure aussi régulièrement les contenus sur les réseaux sociaux et sites chinois.

Sina Weibo, une plateforme souvent qualifiée de “Twitter chinois” a ainsi dernièrement subi les foudres de l'administration chinoise qui lui reproche de laisser ses utilisateurs “poster des contenus allant dans le sens de mauvaises opinions, obscènes, de mauvais goût ou (défendant) la discrimination ethnique”, a déclaré l'autorité de régulation dans un communiqué. Du coup, Weibo a été contraint de suspendre pour une semaine certaines fonctionnalités, notamment le mode de recherche des sujets les plus partagés.

L’internet chinois est en croissance mais “la Grande muraille de la censure électronique” veille...

Catégories :
FACEBOOK RéSEAUX SOCIAUX