Alexa va parler français

Alexa va parler français

L’assistant vocal d’Amazon prévu le 14 avril

– Article rédigé le par - 277

Parmi tous les produits high-tech, il en est un qui intéresse plus particulièrement tous les géants du web car le marché est juteux et surtout en train d’exploser : celui des assistants vocaux. Les avancées sont constantes dans ce domaine avec des fonctionnalités de plus en plus poussées.

L’intelligence artificielle de ces “assistants” ne se contente effectivement plus d’allumer la télé ou de lancer sa playlist préférée. Aujourd’hui, non seulement les assistants vocaux intègrent de plus en plus d’appareils (smartphones, enceintes, voitures, robots ou encore dans l’électroménager) mais ils deviennent aussi toujours plus doués, allant parfois jusqu’à s'adapter à leur utilisateur suivant leurs goûts, leur façon de conduire ou encore le timbre de leur voix.

Dans ce marché florissant, si Apple a été le premier à y croire en lançant Siri dès 2011, ses concurrents ont vite rattraper leur retard avec notamment Alexa d'Amazon, le Google Home ou Cortana de Microsoft. Amazon justement qui, trois ans après son lancement aux Etats-Unis où il domine largement le marché (Alexa y détient environ 70% de part de marché dans les enceintes connectées), devrait aussi lancer son assistant vocal dans la langue de Molière, à la mi-avril en France.

Après plusieurs reports, notamment à cause des difficultés de traduction, l’Américain semble donc cette fois prêt à s’attaquer au marché français avec, selon plusieurs sources, trois à quatre modèles proposés notamment pour les enceintes : l’entrée de gamme Echo Dot, le classique Echo et une version haut de gamme nommée Echo Plus. De quoi concurrencer le Google Assistant qui était un peu seul sur le marché depuis sa sortie en mai 2017.

Le jeu en vaut assurément la chandelle. Lors de la dernière conférence lors du Consumer Technology Association (CTA), des chiffres pour 2017 ont ainsi dévoilés une hausse de 60% des ventes d’appareils connectés avec des assistants vocaux. Pour un total de ventes de 43 millions d’exemplaires aux Etats-Unis. Soit un chiffre d’affaires de 4 milliards de dollars.

Avec de tels chiffres, nul doute qu’Alexa d’Amazon, mais aussi tous ses concurrents, parleront anglais, français mais aussi mandarin ou kosovar !

Catégories :
AI (INTELLIGENCE ARTIFICIELLE) FRANCE