Apple et Amazon se livrent bataille pour la lecture numérique

Apple et Amazon se livrent bataille pour la lecture numérique

– Article rédigé le par - 227

Non Apple ne se contente pas de l’univers des smartphone et son son iPhone star. La société de Tim Cook veut se développer dans bien d’autres secteurs, même celles où ses concurrents dominent. A l’image d’Amazon dans le domaine des livres numériques. Sans doute refroidi en 2016 à la suite d’une amende record de 450 millions de dollars pour avoir essayé de s’entendre avec les éditeurs pour augmenter le prix des livres électroniques, la société américaine avait un peu laissé le champ à Amazon. Mais aujourd’hui, elle semble décidé à repasser à l’offensive.

Pour contrer l’offre Kindle d’Amazon, Apple s’apprête ainsi à revoir complètement l’interface de son appli Books en mettant l’accent sur les livres audio. C’est d’abord le nom qui a donc évolué passant de iBooks au plus sobre Books dans sa version iOS 11.3. Tout comme d’ailleurs iTunes et iTunes Podcasts sont devenus respectivement Musique et Podcasts.

Selon le site Bloomberg Technologie, toujours bien informé en la matière, cette version bêta devrait mettre bien mieux en avant la boutique, accompagnée d’angle éditoriaux, voire d’interviews des auteurs des livres en vente. Dans un design repensé et s’inspirant de celui de l’App Store, un onglet directement dédié aux livres audio devrait aussi apparaître. Bref tout pour concurrencer non seulement le Kindle d’Amazon mais aussi la version Play Livres de Google. Cette nouvelle version sera disponible sur iPhone, iPad et Mac.

Mais pourquoi cette offensive ? D’abord parce que le marché est en pleine progression. Rien qu’en France par exemple, le chiffre d’affaires de l’édition numérique dans notre pays en 2016 s’établissait à 234 millions d’euros, soit une progression de 29,7 % par rapport à l’année précédente. Une augmentation notamment portée par l’édition juridique suivie du scolaire.

La deuxième raison de l’intérêt d’Apple dans l’édition numérique est tout simplement une raison de développement stratégique. La boîte de Cupertino ne peut plus se contenter des produits de ses ventes. Sa partie “services” dépasse ainsi aujourd’hui le chiffre d’affaires de la vente de ses ordinateurs. Et Tim Cook compte bien développer encore ce secteur. Alors qu’il lui a rapporté quelque 30 milliards de dollars en 2017, il espère faire grimper ce chiffre d’affaires à 50 milliards d’ici 2021.

Catégories :
APPLE HIGH-TECH OBJETS CONNECTéS