Des taxis volants dans le ciel de Los Angeles en 2028 ?

Des taxis volants dans le ciel de Los Angeles en 2028 ?

Des vols de démonstration prévus dès 2020

– Article rédigé le par - 143

Los Angeles 2019. Rick Deckard, un ancien policier qui a repris du service, traque un groupe de “réplicants” androïdes créés à l’image des hommes… Lesquels se déplacent régulièrement, dans cette mégapole embouteillée, dans les airs, à bord de leur bolide et autres taxis volants. Science-fiction ? Oui bien sûr puisqu’il s’agit du film Blade Runner, réalisé en 1982 par Ridley Scott. Harrison Ford coursait alors les méchants à bord de bolides volants tous plus improbables les uns que les autres.

Et si ce film futuriste flirtait avec la réalité d’ici 2028 ? Certains en sont persuadés. A l’image d’Uber et de la Nasa. Le géant du covoiturage a ainsi dévoilé avoir signé un partenariat avec la National Aeronautics and Space Administration pour mettre au point des taxis volants. Quand on connaît la puissance de la Nasa, responsable de la majeure partie du programme spatial civil des Etats-Unis, on peut légitimement croire au projet dénommé “UberAir”.

L’objectif des deux entités est de “démarrer les vols d’UberAir dans plusieurs villes américaines d’ici 2020”, détaille un communiqué qui précise que ces vols auront un pilote dans un premier temps avant, sans doute, de devenir complètement automatisés avec un système de contrôle aérien à basse altitude. Parmi les villes-tests, Los Angeles bien sûr mais aussi Dallas, au Texas, ou encore Dubaï, aux Emirats arabes Unis, des mégapoles hyper-embouteillées où les taxis pourraient atterrir sur des “vertiports” installés en haut des plus hauts immeubles. Ces taxis volants, définis comme des véhicules électriques VTOL (à décollage et atterrissage vertical) ressembleront donc à un petit hélicoptère mais seront capables de voler comme un petit avion, avec des ailes.

Après les vols de démonstration, Uber espère lancer une phase commerciale en 2023 avec, en ligne de mire, les Jeux olympiques 2028 à Los Angeles. Pour de nombreux spécialistes des voitures autonomes et autres objets connectés du futur, la date de 2050 semble plus “réaliste” pour voir ces engins envahir notre ciel. Le pari paraît effectivement extravagant au premier abord. Et pourtant… La question n’est pas de savoir aujourd’hui si les voitures volantes existeront un jour, mais plutôt quand elles arriveront...

Catégories :
HIGH-TECH INNOVATION INSOLITE