L'autorité accepte le rachat de Virgin par Numericable

L'autorité accepte le rachat de Virgin par Numericable

Un nouvel ensemble SFR-Numericable

– Article rédigé le par - 22

Alors qu’une assemblée générale extraordinaire de Numericable a entériné, jeudi 27 novembre, l’achat du deuxième opérateur français, SFR, donnant naissance à l’ensemble « SFR-Numericable », l’Autorité de la concurrence a indiqué avoir également signé l’autorisation d’achat de Virgin Mobile par le câblo-opérateur français.

Les actionnaires de cet opérateur virtuel (MVNO) avaient retenu en mai l’offre de reprise déposée par la société de Patrick Drahi, pour un prix correspondant à une valeur d’entreprise de 325 millions d’euros, contre celle de Bouygues. En réalité, le financement de l’opération Virgin Mobile sera majoritairement assuré par Vivendi, ancien propriétaire de SFR, qui doit apporter 200 millions d’euros sur 325, sans que cela ne modifie la part de 19 % qui lui est promise dans le nouvel ensemble SFR-Numericable.

Les MVNO représentent 7 % des parts de marché de la téléphonie en France. Virgin Mobile compte, quant à lui, 1,7 million de clients. Ces opérateurs virtuels, c’est-à-dire sans réseau propre, ont longtemps prospéré grâce à des forfaits à bas coûts destinés à des utilisateurs très ciblés. Mais l’arrivée des offres low cost de Free Mobile, en 2012, a changé la donne.

Si nous ne savons pas encore quels seront les tarifs pratiqués par les opérateurs de téléphone mobile, nous pouvons penser qu’ils seront identiques à ceux passés depuis l’étranger.

« Risque concurrentiel » La principale réserve de l’Autorité de la concurrence portait sur « un risque concurrentiel déjà identifié dans le cadre de l’examen de l’opération Numericable-SFR » : que la nouvelle entité « préempte les nouveaux abonnés [ceux de Virgin Mobile] par la souscription à des offres multiple pay innovantes », écrit l’Autorité dans un communiqué.

Dit plus simplement, elle craint que l’élargissement de sa base de clients, par l’achat de SFR et de Virgin Mobile, ne lui permette d’exercer un effet de levier par « la commercialisation d’offres couplant un accès Internet très haut débit et des services de téléphonie mobile ». Les autres MVNO, qui ne proposent pas forcément d’offre quadruple play, risquent en effet d’être pénalisés.

Mais l’Autorité souligne que les engagements souscrits par Numericable dans le cadre du dossier SFR préviennent déjà ce risque : que Numericable donne accès aux MVNO à son réseau câblé, « en utilisant si besoin des box mises à disposition par Numericable ». Cet engagement, une première en France, était une condition sine qua non à l’approbation de la fusion SFR-Numericable.

Téléphonie VoIP IP, standards, centrex, connexions et abonnements internet pour les entreprises
Catégories :
ADSL-SDSL-FIBRE FINANCE FRANCE HIGH-TECH OPéRATEURS TéLéPHONIQUES TéLéPHONIE MOBILE