Fibre et haut débit : l’Arcep veut accélérer en 2018…

Fibre et haut débit : l’Arcep veut accélérer en 2018…

Edouard Philippe aussi

– Article rédigé le par - 226

“Accélérons”, c’était le thème choisi par l’Arcep (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes) pour sa conférence annuelle “Territoires connectés”, mettant ainsi à l’honneur ce besoin urgent d’amélioration de la connectivité, fixe comme mobile, exprimé par les Français. Le président de la République, Emmanuel Macron, s’est d’ailleurs engagé à faire bénéficier chaque territoire d’une connectivité fixe et mobile de qualité. Il faut dire les les Français attendent des améliorations à très court terme. Après avoir ajusté sa régulation des réseaux fixes en 2017 pour faciliter et accélérer le déploiement du très haut débit et de la fibre, l’Arcep compte poursuivre sa mise en œuvre en 2018. Et ce, en toute transparence. Pour preuve, la publication, pour la première fois en 2017, de cartes de couverture mobile à retrouver sur monreseaumobile.fr. Dans le même état d’esprit, le gendarme de la régulation publiera, en 2018, des cartes plus homogènes entre opérateurs, enrichies pour l’internet mobile (3G/4G) et pour l’outre-mer.

Parmi les autres chantiers menés en 2018 et annoncés lors de cette conférence, l’Arcep définira, en lien avec le Gouvernement, de nouvelles obligations de couverture, en partant des besoins exprimés par les territoires, afin que tous les citoyens bénéficient d’une couverture voix, SMS et internet de qualité, chez eux et en mobilité. L’Autorité mènera également un examen approfondi de la qualité du réseau cuivre d’Orange. Celui-ci reste encore le principal, et parfois le seul support de connectivité pour de nombreux utilisateurs, notamment en zone rurale. L’objectif : assurer le maintien de la qualité de ce réseau et améliorer les capacités de résolution des problèmes.

L’Arcep n’était pas la seule “autorité” à déployer ses armes pour une meilleur connectivité sur le territoire français. La semaine dernière également, le 14 décembre, le Premier ministre a dévoilé le plan du gouvernement pour que tous les Français bénéficient d’une meilleure couverture, rappelant tout de même que le pays avait mis entre 15 à 20 ans pour fibrer la France, quand il en avait fallu 60 pour l’électricité… Comprenant qu’il fallait aller encore plus vite, notamment dans les zones les plus reculées, Edouard Philippe a notamment annoncé le déblocage d’une enveloppe de 100 millions d’euros. Elle permettra de financer un chèque de 150 euros pour environ 1,5 millions de ménages, les plus isolés géographiquement, pour qu’ils puissent s’offrir du très haut débit autre que la fibre optique (satellite, 4G fixe…). Pour le reste, les objectifs n’ont pas bougé pour le gouvernement qui souhaite, pour tous ses concitoyens, un “bon haut débit” d’ici 2020 (8 mégas par seconde, soit le temps environ pour télécharger un film) et un “très haut débit” en 2022 (30 mégas par seconde). Y’a plus qu’à...

Catégories :
3G-4G-5G ADSL-SDSL-FIBRE FRANCE ORANGE