L’Icann sera une entité internationale

L’Icann sera une entité internationale

La gestion américaine d’internet s’est arrêtée le 01 octobre

– Article rédigé le par - 0

L’Icann n’est pas connu du grand public et a pourtant un rôle important pour chacun d’entre nous. Son acronyme correspond à : Internet Corporation for Assigned Names and Numbers. Elle gère le système des noms de domaines, on peut dire qu’elle édite l’annuaire des adresses web, elle passe des contrats et accrédite des bureaux d’enregistrements comme OVH ou Gandi, elle pratique le droit de délégation sur la vente des noms de domaines à des organisations telles que l’AFNIC pour le .fr. Elle a ouvert dernièrement le système aux noms de domaine régionaux et personnalisés (.bzh, .banque…).

La société de droit californien a été créée en 1998 par le vice-président Al Gore après de longues négociations avec les industries de télécommunications, les fournisseurs de contenus, les fabricants d’équipements et Jon Postel, un des principaux contributeurs à la création d’internet.

De nombreux pays ont demandé à plusieurs reprises que l’Icann qui a donc une compétence mondiale, ne soit plus sous la tutelle du gouvernement américain. La promesse américaine, il y a 20 ans, de libérer l’Icann de son emprise symbolique a été tenue puisque depuis la nuit du 30 septembre au 01 octobre à 4H GMT, l’Icann n’est plus liée au département américain du Commerce.

Il a été proposé, il y a quelques années, une gestion d’internet par l’ONU. Ce sont les Etats qui disposent d’un pouvoir important au sein de cette institution  qui en avaient fait la demande. Cela aurait pu être dangereux car ces pays, pour certains, sont des régimes dits « totalitaires ». On pense par exemple à l’Arabie Saoudite qui a obtenu un siège au Conseil des droits de l’Homme… Laisser la main mise à ces pays  aurait conduit à une censure et des surveillances inévitables.

Depuis que la décision a été prise de transformer l’Icann en une entité internationale les démocrates américains et les géants de la Silicon Valley ont dû faire face au sénateur du Texas,Ted Cruz, et à Donald Trump qui ont tout fait avec les représentants républicains au Congrès pour empêcher que l’Icann sorte du giron américain.

Il a, malgré tout, été décidé que l’Icann serait « une entité internationale auto régulée et à but non lucratif » indépendante des décisions des chefs d’Etats, ce qui n’empêche pas que chaque pays use de son pouvoir en interne pour surveiller internet (la Chine, l’Iran…)

L’Icann a donc un fonctionnement pluripartite grâce au regroupement en son sein des représentants des gouvernements, des entreprises (essentiellement les géants de la Silicon Valley et des cabinets juridiques américains), des ingénieurs.

Chacun devra vérifier que l’Icann ne dévie pas de sa mission.


Téléphonie VoIP IP, standards, centrex, connexions et abonnements internet pour les entreprises
Catégories :
Événement