La 5G c’est déjà demain

La 5G c’est déjà demain

Déjà 9 villes pilotes

– Article rédigé le par - 254

Tout va toujours très (trop ?) vite sur le web. Alors que la France s’apprête à supprimer l’ensemble des zones blanches du territoire d’ici 2020, à peine la 4G déployée dans le pays depuis 2012, internet est déjà en train de préparer une nouvelle révolution avec la cinquième génération (5G).

Un seul chiffre pour illustrer cette nouvelle progression : la 5G devrait être dix à vingt fois plus rapide que la 4G actuelle, et de réduire d’autant certaines latences. De plus, son mise en place permettra aussi de laisser plus de place aux utilisateurs de la 4G. Certains spécialistes programment l’arrivée de cette 5G dès 2020 et annoncent même que plus d’un milliard de personnes dans le monde pourrait en disposer dès 2023.

En fait, notamment en France, tout dépendra des nouvelles infrastructures mises en place par les opérateurs qui ont déjà du pain sur la planche. Orange compte y aller pas à pas tandis qu’un cadre de Bouygues a récemment déclaré que ce déploiement de la 5G devrait s’étaler jusqu’en 2030.

Il n’empêche, l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (Arcep) a déjà travaillé sur cette 5G qui ouvrira de nouvelles perspectives et permettra la cohabitation d'applications et usages extrêmement diversifiés. Et pour cette autorité de l’Etat, les solutions techniques et standards autour des premiers déploiements 5G commencent à se préciser.

Le 3GPP, organe de normalisation des technologies mobiles (2G, 3G et 4G), a même approuvé, le 21 décembre dernier, le premier standard relatif à la manière dont les terminaux 5G pourront communiquer avec des antennes 5G, et profiter de leurs performances accrues, en s'appuyant sur les réseaux 4G existants. Par ailleurs, l'élaboration d'une stratégie nationale pour la 5G fait actuellement l'objet d'une consultation publique lancée par le Gouvernement. Dans ce contexte, l'Arcep lance un guichet pour la réalisation de pilotes 5G.

Les objectifs de ce guichet sont multiples : fédérer l’ensemble des acteurs intéressé par la 5G souhaitant réaliser de premiers déploiements, attribuer des fréquences pour mener des premiers pilotes 5G et bien sûr obtenir des premiers retours d’expérience. Concernant les premiers pilotes, des fréquences sont déjà disponibles dans les agglomérations de Lyon, Bordeaux, Nantes, Lille, Le Havre, Saint-Étienne, Douai, Montpellier et Grenoble. Pour eux, la 5G c’est déjà demain…

Catégories :