La cession de Yahoo à Verizon

La cession de Yahoo à Verizon

Départ argenté pour Marissa Mayer.

– Article rédigé le par - 0

La star du net, Yahoo, ne brille plus trop.
Pourtant une des figures emblématiques de Google, Marissa Mayer, avait été nommée en 2012 à la tête du groupe pour redresser l’entreprise. N’ayant pas réussi à relancer le moteur de recherche, elle met en place un plan de restructuration en licenciant environ 1500 personnes, soit 15% des effectifs.
Malgré cette décision, qui n’a eu aucun impact sur la santé de l’entreprise, Marissa Mayer souhaite rester aux commandes et appliquer un nouveau plan de relance lissé sur trois nouvelles années.
Les investisseurs ne l’entendent pas de cette oreille, certains demandent le départ de la CEO de Yahoo, d’autres veulent trouver un repreneur.
Sous la pression du conseil d’administration, Marissa Mayer cède et Yahoo est à vendre. Un accord de cession est enfin signé courant juillet 2016 avec Verizon Communications, l’opérateur télécoms américain. Le montant de la transaction doit s’élever à 4,83 milliards de dollars.
Mais c’était sans compter l’ouverture de deux enquêtes par la SEC, le régulateur américain de la finance, suite aux deux piratages informatiques subis par la firme Yahoo : le premier fait état d’un piratage d’environ 500 millions de comptes e-mail et le second plus d’un milliard de comptes. C’est alors que Verizon voit sa proposition à la baisse et offre 4,5 milliards de dollars pour le rachat de Yahoo. Dans le même temps Marissa Mayer doit abandonner les bonus qu’elle aurait du percevoir pour l’année 2015 et 2016….Mais c’était pour mieux se rattraper.
Malgré ce recul, la vente devrait être finalisée en juin et la patronne de Yahoo partirait avec 186 milliards de dollars, ce qui correspond à la liquidation de ses stocks options chez Yahoo. Le cours de l’action de l’entreprise est au beau fixe grâce à ses participations chez Alibaba, le géant du e-commerce chinois et à la structure Yahoo !Japon indépendante de Yahoo.
La vente de Yahoo devrait aboutir à la création de deux entités : la première reprendra les activités internet de Yahoo (publicité numérique, courrier électronique, actifs dans les médias) et la seconde recueillera les actifs financiers et se nommera Altaba.
L’échec n’a pas le même goût pour tous…


Téléphonie VoIP IP, standards, centrex, connexions et abonnements internet pour les entreprises
Catégories :
Événement Finance Opérateurs téléphoniques