La Fédération Française de Football lance son équipe e-Foot

La Fédération Française de Football lance son équipe e-Foot

– Article rédigé le par - 233

"Le monde dans lequel vivent nos jeunes est aussi bien virtuel que global. Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser passer le train". Si cette phrase, prononcée en février 2018, avait été dite par un patron d’entreprise quelconque, d’aucuns n’y auraient prêté attention. Sauf que lorsque c’est Aleksander Ceferin qui l’affirme, ça prend tout de suite une autre portée.

Le président de la puissante UEFA (Union européenne des associations de football) connaît parfaitement les enjeux de l’e-sport. Une “discipline” qui rassemblent déjà des millions de fans. A l’échelle mondiale, leur nombre serait ainsi estimé à 280 millions de personnes. Côté chiffre d’affaires, l’e-sports en 2017 devrait tourner autour de 850 millions d’euros. Et certaines études affirment que ce chiffre devrait être de l’ordre de 3 milliards à l’horizon 2021.

Entraînement au camp de base des Bleus, à Clairefontaine

Bref, virtuel ou réel, sports ou loisirs, finalement peu importe… pourvu qu’on ait l’ivresse de la passion et... des dollars. Afin de ne pas justement laisser passer le train, la Fédération Française de Football vient ainsi de lancer son équipe de France e-Foot.

En intégrant l’univers e-Sport, la FFF poursuit sa stratégie d’innovation et de services dans le cadre de son plan d’action “AMBITION 2020”, écrit la FFF dans un communiqué. “La création de l’Équipe de France e-Foot s’inscrit pleinement dans la logique d’innovation de la Fédération. La FFF va renforcer son expertise dans toutes les composantes du football et agrandir sa communauté qui est très active. La FFF se classe parmi les fédérations pionnières en matière d’e-Sport”, assure ainsi François Vasseur, directeur marketing de la FFF.

Le Deschamps de l’eFoot sera Fabien Devide, alias Neo

De fait, seize joueurs ont été présélectionnés pour participer à des qualifications qui se dérouleront à Clairefontaine, là même où les Bleus préparent leurs grands rendez-vous internationaux. A l’issue de ces qualifications, quatre joueurs seront retenus pour intégrer cette équipe de France e-Foot.

Laquelle sera dirigée par un spécialiste reconnu dans le monde de l’e-Sport en France, Fabien Devide, alias “Neo”. Champion d’Europe Call of Duty (2012), champion de France FIFA (2015 et 2016), champion du monde FIFA (2017), pour ne citer que ses principaux titres, Neo dispose d’un palmarès presque aussi solide que celui de Didier Deschamps.

40 000 spectateurs en Chine pour un match de League of Legend

De quoi emmener les Bleus du web vers les sommets. Et pourquoi pas un jour vers les JO. Déjà catégorie officielle des Jeux asiatiques de 2022, organisé en Chine, l’e-Sports et son pouvoir d’attraction sur les jeunes générations attisent en effet les convoitises. En novembre dernier, 40 000 spectateurs ont assisté, à Pékin, à la dernière manche des championnats du monde de League of Legend.

Les sponsors et investisseurs s’y intéressent aussi forcément. Le géant de l’e-commerce Alibaba s’est allié avec le Conseil olympique d’Asie (OCA). Même Tony Estanguet a ouvert gentiment la porte aux Jeux Olympiques de Paris 2024. "Les jeunes s’intéressent à l’e-sport et ce genre de choses. Regardons tout ça. Rencontrons-les. Voyons si nous pouvons établir des liens", a ainsi déclaré le co-président du comité d’organisation de Paris 2024.

Catégories :
ÉVéNEMENT FRANCE OBJETS CONNECTéS