La neutralité du net en danger en France ?

La neutralité du net en danger en France ?

Les inquiétudes de l’ARCEP.

– Article rédigé le par - 7

Parmi ses nombreuses missions, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes () est en charge de contrôler l’application du règlement européen sur la neutralité du net adopté en 2015 (la loi pour une République numérique) afin de faire en sorte qu’aucun service web ne soit privilégié par rapport à un autre, et que chaque utilisateur puisse y accéder de la même façon.
C’est lors de la publication le 30 mai d’un rapport sur l’état d’internet dans notre pays que l’on découvre les inquiétudes de , le directeur de l’ARCEP, vis à vis de cette neutralité.
Internet est un outil commun que chacun d’entre nous devrait utiliser comme il l’entend.
Tant que l’usage en est fait via l’internet fixe à la maison ou au bureau, l’utilisateur a les cartes en main, et maîtrise les choix des logiciels, des sites…Mais de plus en plus de français se connectent à internet depuis leur téléphone mobile, et c’est bien ce qui entrave la neutralité du Net. En effet, l’utilisateur perd le contrôle d’accès au contenu en choisissant de surfer avec son smartphone. C’est le fabricant du mobile ou l’exploitant du système d’exploitation (iOS, Android) qui définit le contenu vers lequel il dirige l’internaute. .
Il y a des applications qui ne sont pas accessibles via certains mobiles, du fait de la complexité des nombreuses mises à jour de chaque téléphone ou de certaines règles des systèmes d’exploitation.
Par exemple, il n’est pas possible d’accéder à suivant le type d’iPhone que l’on possède.
Ces directions imposées par les smartphones aux utilisateurs le sont aussi avec les assistants intelligents. Et leur utilisation est grandissante. Le développement de l’intelligence artificielle (IA) dans notre quotidien nourrit également les inquiétudes de l’ARCEP. Les assistants vocaux apparaissent de toutes parts.
On ne compte plus la naissance des bornes des grandes marques : Google Home, Echo d’Amazon, Siri chez Apple, Bixby de Samsung, Djingo d’Orange…
Nous pouvons commander grâce à la voix ces bornes, mais aussi les voitures autonomes, et toutes sortes d’objets connectés. En faisant une demande vocale, l’IA choisira pour nous, par exemple, plutôt Spotify que Deezer, c’est à ce moment là que la neutralité du net est en danger.
La solution ?
Pour Sébastien Soriano, il ne s’agit pas de règlementer un peu plus, mais plutôt d’utiliser la notation des acteurs de la data afin que le consommateur puisse faire son choix en toute connaissance de causes, mais cela n’est-il pas utopiste ?...

Téléphonie VoIP IP, standards, centrex, connexions et abonnements internet pour les entreprises
Catégories :