Le wifi, futur nerf de la guerre de la concurrence dans les airs ?

Le wifi, futur nerf de la guerre de la concurrence dans les airs ?

– Article rédigé le par - 234

Certes, on peut toujours lire, regarder un film, se détendre avec un jeux vidéo… ou tout simplement se reposer et déconnecter de la réalité. Mais les accros au web sont nombreux à ne pouvoir se passer de connexion, comme c’est généralement le cas dans les avions.

Pour consulter ses mails, regarder le film qu’on a choisi sur sa plateforme de streaming ou pour discuter un peu avec sa famille ou ses amis, la plupart des utilisateurs sont demandeurs de ce service. Encore assez rare en Europe, il existe pourtant déjà dans plusieurs compagnies aériennes aux Etats-Unis. Ces dernières permettent ainsi d’utiliser le wifi moyennant généralement des frais en fonction du temps passé et de la quantité de données consommées.

Parmi elles, la compagnie à bas prix JetBlue offre même une connexion internet gratuite sur la totalité de ses vols alors que la plupart des autres compagnies (Southwest, Virgin America, Delta, Alaska Airlines) proposent des tarifs allant de 8 à 25 dollars.

En dehors des Etats-Unis, le wifi peine à s’imposer dans les avions puisqu’en 2017, sur les quelque 5000 compagnies aériennes dans le monde, seules 53 à peine le proposaient le wifi, soit 1% seulement ! Il n’empêche, ce service pourrait bien être le nerf de la guerre dans la concurrence que se livrent ces compagnies. La raison en est simple : alors que le marché du wifi en vol devrait atteindre 1 milliard en 2018,

la London School of Economics a calculé que d’ici 2035, ce marché pourrait grimper jusqu’à 130 milliards de dollars annuels ! Et générer quelque 30 milliards de dollars de bénéfices pour les compagnies. De quoi aiguiser les appétits. Toujours selon la London School, un passager dépense aujourd’hui en moyenne 17 dollars par vol pour les suppléments bagages mais aussi la nourriture, les boissons, etc. Avec l’arrivée du wifi, cette dépense moyenne pourrait passer de 17 à 21 dollars, soit une hausse de 20%.

Alors, même si la qualité du wifi en vol laisse encore à désirer aujourd’hui, nul doute que les principales compagnies vont mettre les bouchées doubles pour l’améliorer et la développer. Déjà, la plupart des Airbus A380 d’Air France ainsi que quelques Boeing 777 de Fly Emirates le proposent sur les longs courriers. Air France prévoit même d’équiper une grande partie de sa flotte en partenariat avec Orange. Avec eux, Qatar Airways, Singapore Airlines, ANA All Nippon Airways, Cathay Pacific, EVA Air ou encore la Lufthansa semblent avoir pris quelques longueurs d’avance.Mais ce wifi à bord concerne aussi certaines compagnies low-cost comme Ryanair ou Vueling.


Catégories :
ADSL-SDSL-FIBRE OPéRATEURS INTERNET ORANGE TéLéPHONIE MOBILE