La toile influence notre jugement

La toile influence notre jugement

Les faux sites sanctionnés par Google et Facebook

– Article rédigé le par - 7

Les géants de l’internet Google et Facebook sont montrés du doigt par une grande partie des américains suite à la victoire de Donald Trump aux élections présidentielles américaines. En effet, des voix s’élèvent pour signifier que les informations circulant sur le réseau social et sur la plateforme internet auraient influencé le scrutin. Les articles concernés sont des articles mensongers diffusés et relayés à maintes reprises par les internautes, ce qui a provoqué une remontée en référencement naturel sur les pages Google.

Par exemple, lundi 14 novembre, on pouvait lire que Donald Trump avait remporté les votes populaires, avec un faux décompte à l’appui. De la même façon, on avait pu lire qu’Hillary Clinton appelait « à la guerre civile si Trump était élu », que le pape François « soutenait Donald Trump »… Ces fausses informations ont aussi circulé dans les résultats de recherches français.

Preuve en est que les algorithmes doivent évoluer, puisque tout est mis au même niveau : côte à côte, on peut trouver de la propagande et de l’information. Google et Facebook ont réagi. Google va interdire l’usage , qui permet de positionner des encarts publicitaires sur un site web, aux sites publiant de fausses informations. Ils seront privés de revenus publicitaires.

Facebook a décidé que les sites de fausses informations ne pourraient plus insérer de publicités dans leurs contenus et s’ajouteraient à la liste des éléments interdits comme les sites de pornographie par exemple.

On l’aura compris, le réseau social créé par et le géant de l’internet Google veulent affaiblir ces sites de propagande en fermant le robinet des revenus publicitaires. Mais comment départager le vrai du faux, l’algorithme ne suffit pas, le jugement de l’homme est nécessaire, pour le moment, tant que l’intelligence artificielle ne le fait pas. Et puis stopper les revenus de ces sites n’empêchera pas les contenus d’être publiés avec ou sans publicité.

Des salariés de Facebook se sont emparés du problème et réfléchissent à la gestion des notifications envoyées par les internautes et à leur surveillance sur la véracité de l’information. Le chemin sera long avant que la toile soit « propre » et « sûre ». Il faudrait tout d’abord considérer que Facebook et Google sont des entreprises médiatiques afin que les dirigeants prennent des décisions éditoriales sur la diffusion des articles.


Téléphonie VoIP IP, standards, centrex, connexions et abonnements internet pour les entreprises
Catégories :
Facebook Google