Quésaco #10

Quésaco #10

Les marketplaces

– Article rédigé le par - 344

Nous sommes envahis au quotidien par un vocabulaire qui bien souvent nous dépasse. Les conférences téléphoniques se sont transformées en “conf call” durant lesquelles on nous demande des réponses “Asap” (As soon as possible - dès que possible...). Chaque semaine, nous vous proposons un petit décryptage de l’un de ces termes. Aujourd’hui, les marketplaces.

On les appelle marketplaces ou places de marché. A l’origine, elles définissaient sur internet les sites qui rassemblaient un ou plusieurs acheteurs et fournisseurs pour optimiser les procédures de sélection et d’achat à travers la mise en place de procédures d’e-procurement. Mais l’utilisation du terme de marketplace s’est largement développée dans le domaine internet et désigne désormais plutôt les entreprises qui travaillent dans l’e-commerce. En clair une société commerciale fournissant, via des tiers, des biens ou services. 

Les grands sites marchands tels Price Minister ou encore Amazon vendent directement des produits mais réservent aussi sur leur site de la place à des vendeurs indépendants. La transaction est portée par la plateforme, qui fait office de tiers de confiance. Laquelle se rémunère généralement en séparant la transaction en deux : d’un côté le le coût de service ou commission qu'elle se reverse (avec le plus souvent un pourcentage sur la vente) et de l'autre côté le résiduel, à destination du vendeur.

Rueducommerce et Cdiscount notamment proposent aussi ce genre de services à des milliers de petits marchands et particuliers, en leur faisant profiter des fonctionnalités de leur plateforme d’e-commerce et de leur potentiel de trafic. Du gagnant-gagnant-gagnant en quelque sorte. D’un côté, la plateforme se rémunère sur les ventes, de l’autre les vendeurs (pros ou particuliers) peuvent connaître le panorama des offres sur le marché et s’offrir un canal de distribution performant à un coût avantageux; enfin, les acheteurs peuvent dénicher sur ces marketplaces des produits plus ou pas disponibles en magasins physiques mais aussi bénéficier d’un choix gigantesques à des prix parfois réduits.

Si le principe de marketplaces s’est également étendu à des sites éditoriaux avec des sites marchands à vocation éditoriale (site de presse, site communautaire...), c’est donc principalement dans l’e-commerce que l’on retrouve les plus connues. Dans le top 15 des marketplaces, on peut ainsi citer Cdiscount, Amazon, La Redoute, Rue Du Commerce, Brandalley, Priceminister, Ebay, MisterGoodDeal, Darty, Mon Corner Déco, Mon Corner Brico, Mon Echelle, Zalando, Spartoo, Galerie Lafayette. Un seul chiffre pour montrer leur poids dans l’économie ?

En 2014 Amazon accueillait déjà au niveau mondial 2 millions de marchands partenaires sur sa marketplace qui avait vendu plus de 2 milliards d’articles.

Catégories :
FINANCE