Quésaco #22

Quésaco #22

Avast, Kaspersky, BitDefender, McAfee, ZoneAlarm… la légion des antivirus

– Article rédigé le par - 171

Nous sommes envahis au quotidien par un vocabulaire qui bien souvent nous dépasse. Les conférences téléphoniques se sont transformées en “conf call” durant lesquelles on nous demande des réponses “Asap” (As soon as possible - dès que possible...). Chaque semaine, nous vous proposons un petit décryptage de l’un de ces termes. Aujourd’hui, les antivirus…

Logiciels conçus pour identifier, neutraliser et éliminer des logiciels malveillants, des pubs intrusives ou encore des pirates du web, les antivirus se basent avant tout sur l’exploitation de failles de sécurité mais il peut aussi s'agir de logiciels modifiant ou supprimant des fichiers, que ce soit des documents de l'utilisateur stockés sur l'ordinateur infecté, ou des fichiers nécessaires au bon fonctionnement de l'ordinateur. Cheval de Troie, keylogger, crypter… les antivirus sont donc censés détecter les programmes malveillants les plus dangereux.

Avast sur 400 millions de postes

Parmi les plus connus, on peut citer Avast. Cet antivirus se retrouverait en effet sur pas moins de 400 millions de postes selon les chiffres de la société basée à Prague, soit 40% environ du marché du logiciel gratuit, hors Chine. Avast est effectivement gratuit (avec une version payante pour pro) et propose de puissantes fonctions incluant une protection en temps réel contre les virus, un mode de nettoyage de navigateur, le filtrage des URL, un vérificateur sans fil de réseaux ou encore un navigateur sécurisé pour les transactions bancaires…

Kaspersky, la confiance de tous, sauf des… Etats-Unis

Un autre nom revient régulièrement dans le langage informatique : Kaspersky. Qui n’a pas vu en effet revenir régulièrement sur son écran des pop-up le sollicitant pour s’abonner à cet antivirus. Derrière Kaspersky Lab, société privée spécialisée dans la sécurité des systèmes d’informations, il y a un nom, une personne même : Eugène Kaspersky qui a créé cette société en 1997 avec Natalya Kasperskaya, sa première épouse, mathématicienne comme lui.

Sa société a développé depuis une sacré réputation dans le monde de l’antivirus, les produits Kaspersky étant souvent recommandés par tous les professionnels du web. Tous sauf les Etats-Unis qui n’ont guère confiance en une entreprise dont le siège est basée à... Moscou. Washington accuse même Kaspersky Lab d'avoir récupéré des données de son agence de sécurité, la NSA, pour le compte du Kremlin.

Le pape de la cybersécurité a beau clamer son innocence, montrer qu’il est fiable et qu’il bénéficie de la confiance de millions d’internautes, rien n’y fait. En septembre dernier, l'administration Trump a même demandé que toutes les agences fédérales des Etats-Unis se débarrassent des logiciels de l'éditeur russe. Ce qui n’empêche pas Kaspersky de faire marcher les affaires. Sa fortune est d’ailleurs évaluée à 1,4 milliard de dollars par le magazine Forbes.

Le meilleur antivirus, c’est vous !

Avec Avast et Kaspersky, bien d’autres antivirus abreuvent le marché. Avec, sans ordre de préférence ou de qualité, Bitdefender, une entreprise roumaine basée à Bucarest qui développe et commercialise des solutions de sécurité dans près de 200 pays, Avira, société allemande qui propose plusieurs versions (gratuite et payante), suivant qu'elles sont destinées à une utilisation familiale ou professionnelle, TotalAv, PC Protect, McAfee, Norton sans oublier les antivirus des éditeurs comme Microsoft et son Windows Defender.

Mais il est un autre antivirus dont l’efficacité ne dépend que de vous, c’est… vous justement. Un bon comportement sur son ordi, une prudence de base et des mots de passe efficaces sont encore la meilleure arme contre les spams et les pirates.

Catégories :
HIGH-TECH