Rachat de Time Warner par AT and T

Rachat de Time Warner par AT and T

La course aux contenus

– Article rédigé le par - 7

Samedi 22 octobre, les dirigeants de et ont pris la décision de rapprocher leurs entreprises. Le numéro deux des télécoms américaines rachète Time Warner qui possède les chaînes de télévision HBO, CNN, Cinemax, TBS, Turner Sports mais aussi les studios de cinéma Warner Bros pour l’équivalent de 99,8 milliards d’euros.

Quelques 130 millions d’américains sont clients d’AT & T pour leur téléphones, smartphones, accès à internet ou télévision par satellite. La technologie par le câble domine toujours : 53 millions de foyers américains possèdent le câble pour voir la télévision et 60 millions de foyers accèdent à internet haut débit grâce au câble également.

L’arrivée de la 5G et les comportements des jeunes générations comme les Millennials, font penser que l’évolution de la technologie des télécommunications permettra de distribuer des programmes à la demande via internet sans passer par le câble.

AT and T voulait donc associer sa capacité de diffusion à des contenus pour proposer de nouvelles offres sur internet. Comme ses concurrents, Verizon et Comcast qui rachètent des sociétés éditant des contenus afin d’alimenter leurs réseaux de distribution, AT & T a déjà racheté en 2015 DirectTV, le spécialiste de la télévision par satellite, par cette acquisition l’opérateur a aussi obtenu les droits de diffusion de la National Football League.

Il vise aujourd’hui le rachat de Time Warner, la dernière entreprise disponible éditant des contenus sans perdre de temps car Apple s’intéressait au rachat de Time Warner. De son côté, Time Warner voit les audiences de ses chaînes câblées déclinées, et veut prendre le train en marche pour se frotter à Netflix, Amazon Prime Video, Hulu…

L’histoire de la Time Warner est un peu cahotique. Le groupe est né en 1989 de la fusion de titres de presse écrite (Times Magazine, Fortune…) et des studios de cinéma de la Warner. Plus tard il rachète CNN puis AOL. Finalement Time Warner accuse de grosses pertes et se sépare en 2009 de son activité de câblo-opérateur, Time Warner Cable et des titres de presse écrite.

Ce rachat permettrait aux deux groupes de se diriger vers l’utilisation du « tout internet » avec pas mal d’atouts. Reste maintenant à attendre la validation par les autorités américaines de cette fusion après vérification qu’elle n’enfreigne pas les lois antitrust.


Téléphonie VoIP IP, standards, centrex, connexions et abonnements internet pour les entreprises
Catégories :
Événement Finance Opérateurs internet Opérateurs téléphoniques