Réduire la fracture numérique

Réduire la fracture numérique

L’objectif du gouvernement pour 2020

– Article rédigé le par - 5

Cet été, Emmanuel Macron avait promis une couverture à très haut débit d’ici à la fin de l ‘année 2020 sur tout le territoire français. Ainsi le calendrier était revu, la date de 2022 avancée à 2020, tout simplement parce qu’en 2022 la présidence aura changé…Pour respecter ce calendrier, le Président de la République avait dit prendre de nouvelles mesures d’incitation et de contrainte à l’égard des opérateurs de téléphonie qui rechignent à dépenser de l’argent pour un déploiement qui ne serait pas rentable dans certains endroits.
A cette époque, il voulait une complémentarité des technologies entre la fibre, le mobile, le satellite…Et il avait assuré que l’Etat se substituerait aux opérateurs défaillants.
Cette semaine, une réunion des membres du CoSpace s’est tenue pour décider d’une feuille de route pour connecter deux millions de foyers français qui n’ont toujours pas accès à l’internet haut débit.
Le CoSpace (comité de concertation entre l’Etat et l’industrie dans le domaine spatial) a été créé en 2013 afin de renforcer la position de la France dans le domaine spatial pour utiliser les services des satellites vers le numérique : gestion de l’environnement (émission de CO2), observation de la Terre, domaine de la e-santé, solutions satellitaires pour le très haut débit…
Il est question maintenant de choisir une solution satellitaire pour respecter le délai de 2020 et assurer une complémentarité avec les opérateurs téléphoniques. Ce comité ne décidera pas de la filière spatiale que devra choisir le gouvernement, il fait un état des lieux.
En effet, cet été, Eutelsat, l‘opérateur de satellites européens, aurait proposé à l’Etat français une solution américaine afin de réduire la fracture numérique sur notre territoire. Le satellite en question, construit par Boeing, serait le ViaSat-3, il permettrait de connecter environ 800 000 foyers à internet et serait lancer en 2020.
Evidemment la filière s’agite. Les constructeurs de satellites français comme Thales Alenia Space ou Airbus Space Systems et l’opérateur de satellites luxembourgeois SES qui est le rival européen d’Eutelsat travaillent également sur une solution permettant cette connectivité.
Connecter le territoire français grâce à la fibre était impossible technologiquement et financièrement. Le raccordement par satellite est une solution beaucoup moins onéreuse (environ 500€ par foyer) et réalisable quelque soit l’endroit à relier.
Reste à savoir quel fournisseur sera choisi. Le choix sera fait d’ici la fin de l’année.

Téléphonie VoIP IP, standards, centrex, connexions et abonnements internet pour les entreprises
Catégories :
Adsl-Sdsl-Fibre Finance France Opérateurs internet