Spotify dans le Top 3 des valorisations high-tech en bourse

Spotify dans le Top 3 des valorisations high-tech en bourse

– Article rédigé le par - 179

Le pari était assez risqué. Mais au final, il est plutôt réussi. Le géant suédois de la musique en ligne, Spotify, a ainsi fait une entrée remarquée la semaine dernière à la bourse de New York. A la clôture de Wall Street, l'action a terminé à 149,01 dollars. Mais malgré un recul de 10,18% par rapport au prix d'introduction fixé à 165,90 dollars, cette entrée en bourse a été valorisé à hauteur de 26,5 milliards de dollars. Un vrai succès pour ce géant du streaming musical qui le place même dans le Top 3 des entreprises de la high-tech qui ont tenté l’aventure boursière.

Derrière Alibaba et Facebook, le Suédois devancent des entreprises du monde de l’high-tech comme Snapchat (application gratuite de partage de photos et de vidéos), le réseau social Twitter, la plateforme de stockage en ligne Dropbox ou encore le moteur de recherche Google, même si cette dernière entrée en bourse est difficilement comparable puisqu’elle s’est produite en 2004.

71 millions d’abonnés payants et 159 millions d’utilisateurs actifs fin 2017

Cette prouesse de Spotify est d’autant plus louable que les valeurs technologiques voient actuellement leurs cours baisser depuis la révélation du scandale Facebook/Cambridge Analytica. A ce titre, de nouveaux chiffres font état que ce ne sont pas 50, mais 87 millions d'utilisateurs de Facebook qui auraient vu leurs données siphonnées par Cambridge Analytica.

La firme suédoise a donc su résister à ce mauvais climat ambiant. “Je suis fier de ce que nous avons construit en dix ans”, a noté le boss Daniel Ek dans un message adressé aux salariés sur le site du groupe. Cette entrée en bourse s’est réalisée sans paillettes car les dirigeants de Spotify savent bien que le chemin sera encore long avant la réussite complète, à savoir dégager enfin des bénéfices.

Car si la société dispose toujours d’une confortable avance sur ses concurrents dans le monde du streaming musical comme Apple Music, Google Music, Tidal, Deezer ou Amazon, Spotify n'a pour l’instant jamais engrangé le moindre bénéfice, malgré les milliards de dollars de chiffre d'affaires.

Revendiquant 71 millions d'abonnés payants et 159 millions d'utilisateurs actifs fin 2017, la société espère y parvenir à court terme. Ses pertes seront déjà maîtrisées en 2018, année où elle espère porter son nombre d’abonnés payants à 92 millions.

Les plus grosses valorisations d’entreprise high-tech lors de leur entrée en bourse

Alibaba (19 septembre 2014) : 167,6 milliards de dollars
Facebook (18 mai 2012) : 104,2 milliards de dollars
Spotify (3 avril 2018) : 26,5 milliards de dollars
Snapchat (2 mars 2017) : 24 milliards de dollars
Google (19 août 2004) : 23 milliards de dollars
Twitter (7 novembre 2013) : 14,2 milliards de dollars
Dropbox (23 mars 2018) : 8,2 milliards de dollars
Linkedin (19 mai 2011) : 4,3 milliards de dollars
Square (19 novembre 2015) :  2,9 milliards de dollars
Match.com (19 novembre 2015) : 2,9 milliards de dollars

(sources, société Statista sur la base de rapports d’entreprise et rapports médias)


Catégories :
FINANCE HIGH-TECH