Une étude casse les clichés sur les jeux vidéo

Une étude casse les clichés sur les jeux vidéo

Jeunes, “vieux”, hommes, femmes… tout le monde joue !

– Article rédigé le par - 52

On connaît tous le profil type d’un fan de jeux vidéo. Mais oui bien sûr, ce geek, il est jeune, c’est un garçon, introverti et coupé du monde et de la réalité, coincé dans sa chambre devant sa console. Et bien non, non et non ! Certes, on en a tous connu un dans son entourage, en pleine crise d’adolescence, mais une étude d’Odoxa (1) vient casser ce type de clichés et autres stéréotypes. Car tout le monde ou presque joue aux jeux vidéo. Près de deux Français sur trois interrogés (63% exactement) déclarent ainsi jouer. Mais le plus frappant, c’est que ce ne sont pas que des jeunes et ados attardés qui foncent sur Mario Kart ou dégomment du zombis à outrance. Si 87% des sondés ont moins de 25 ans, ils sont encore 72% dans la tranche 39-45 ans et 44% (près d’un sur deux !) chez les 65 ans et plus à s’adonner aux jeux vidéo.

La principale explication de cette passion pour le jeux vidéo vient de la croissance, elle aussi exponentielle, du nombre de smartphones dans notre nouveau monde. C’est sur ce type de support que les sondés expliquent jouer le plus, devant l’ordinateur et la console. Dans la salle d’attente du dentiste ou dans les transports en commun, le jeu vidéo a fait irruption sur tous les téléphones. Et avec des titres phares comme Candy Crush, jeu intergénérationnel qui en a rendu addict plus d’un, il s’est aussi engouffré dans bien des foyers.

Autre stéréotype brisé par ce sondage, il révèle que les femmes jouent autant que les hommes. D’où, peut-être, le classement des types de jeux préférés avec, dans l’ordre, les titres de réflexion ou de gestion (61%) ou les casse-tête et quizz (51%) qui devancent les jeux d’action ou d’aventure (42%) et encore plus largement les jeux de sport et course automobile (23%). Autant de jeux de divertissement mais là encore, selon cette étude de l’institut Odoxa, la plupart des personnes interrogées y voient un autre intérêt : 55% d’entre eux souhaitent ainsi que l’on utilise davantage le jeux vidéo dans l’apprentissage en entreprise pour progresser autrement, notamment dans les domaines de la connaissance des langues ou encore la gestion du stress. L’atelier jeux vidéo dans chaque société, on y est pas encore. Mais cette étude démontre que le “jeux vidéo” se confond de plus en plus avec le “je vidéo”. Et a donc encore un bel avenir devant lui...

(1) Cette enquête, menée par l’institut Odoxa pour Stratégies, Saegus, Microsoft, BFM-Business, l’Usine nouvelle et 01.net, a été réalisée auprès d’un échantillon de 999 français âgés de 18 ans et plus, interrogés par internet, entre le 8 et le 9 novembre 2017 selon la méthode des quotas.

Téléphonie VoIP IP, standards, centrex, connexions et abonnements internet pour les entreprises
Catégories :
APPLICATION FRANCE INSOLITE