Zap du week-end #31

Zap du week-end #31

Voitures autonomes : Waymo pourrait s’attaquer au marché européen

– Article rédigé le par - 1289

Waymo roule vers l’Europe

Voilà bien une démarche qui va sans aucun doute provoquer de nouveaux débats et conflits sociaux. Waymo, la filiale d’Alphabet (maison-mère de Google) veut s’attaquer au marché européen en important son service de robots taxis via ses voitures autonomes.

Ce service sera d’abord lancé aux Etats-Unis d’ici la fin de l’année avant de tenter l’aventure européenne. Waymo, qui assure avoir franchi la barre des 11 millions de kilomètres parcourus avec ses voitures autonomes, a déjà acheté 62 000 véhicules autonomes aux Etats-Unis auprès du concessionnaire Fiat-Chrysler. On ne sait pas encore avec qui il compte s’associer en Europe.

Google s’engage à ne pas travailler pour l’armement

L’IA impressionne, l’IA fascine et l’IA fait peur. Surtout si cette intelligence artificielle est utilisée à des fins… meurtrières. Ainsi, sous la pression de milliers d’employés de la firme, Google s’est officiellement engagé pour que ses travaux sur l’IA ne servent jamais à fabriquer des armes.

“Nous avons conscience qu'une technologie aussi puissante soulève aussi d'importantes questions à propos de son usage”, a écrit sur le blog du groupe, le numéro un de Google, Sundar Pichai. Ceci pour rassurer les quelque 4000 employés du groupe qui avaient signé une pétition demandant à Google de renoncer à certains contrats pour travailler sur l’IA pour des zones de conflit.

Pub : quand Google ferme brusquement les tuyaux

Mis en oeuvre depuis le 25 mai, le nouveau règlement européen sur la protection des données (RGPD) qui impose à toutes les entreprises d'obtenir le consentement de leurs utilisateurs en ce qui concerne la gestion et la transmission de leurs données a provoqué des dommages chez de nombreux annonceurs et régies publicitaires.

Elles reprochent surtout à Google une mise en oeuvre du règlement beaucoup trop stricte qui a entraîné une "coupure massive des achats".

Une appli ludique pour arrêter de fumer

Parmi toutes les applications disponibles pour arrêter de fumer, “Smokitten” se démarque par son originalité. Conçue comme un jeu vidéo, elle entraîne les joueurs dans les pas (ou pattes) d’un chaton sur une île déserte. Si l’utilisateur accepte de fumer de moins en moins, voire plus du tout, il peut gagner des points et participer à de petits jeux qui jalonnent son parcours.

Normalement mis en vente à partir du mois de septembre pour 4,99 euros, cette appli repose au final sur deux idées simples : les sessions de jeu peuvent remplacer les pauses cigarettes, et l’aspect ludique aide à rester motivé tout au long du sevrage.

Catégories :
AI (INTELLIGENCE ARTIFICIELLE) GOOGLE HIGH-TECH OBJETS CONNECTéS