Zap tech #37

Zap tech #37

L’Etat français sur un petit nuage

– Article rédigé le par - 105

L’Etat français veut passer au cloud à l’horizon 2019

Comme la plupart des grandes entreprises, l’Etat français va lui aussi utiliser le cloud (ou nuage) pour répertorier ses données. Accessible à tous les ministères, il pourrait être opérationnel d’ici un an "à l'horizon de juillet 2019", selon l'entourage du secrétaire d'Etat au numérique, Mounir Mahjoubi.

Mais si le gouvernement français veut passer ce virage du cloud, ce n’est pas que pour “se la jouer” high tech, c’est aussi et surtout pour pour améliorer les services rendus au citoyen (en matière de sécurité) et économiser in fine jusqu'à 12 milliards d'euros en cinq ans, d'après une étude du cabinet EY.

Reste à savoir qui gagnera ce vaste marché. Lors de la présentation, à la Cloud Week de Paris, Mounir Mahjoubi a précisé que la concurrence s'appliquera à l'échelle internationale, du moment que les prestataires répondent aux critères de sécurité. La plupart des leaders mondiaux américains sur ce secteur d’activités comme Microsoft, Amazon Web Services ou IBM pourraient ainsi héberger des données de l'Etat français.

High-tech, les gros mangent les petits

Comme au fin fond des océans, dans le monde impitoyable du commerce, les gros poissons aiment à croquer les petits. En 25 ans seulement, les dix plus grosses entreprises de high tech du monde ont ainsi dépensé 385,5 milliards de dollars pour acheter 1 268 entreprises. Selon l’étude menée par IG Group, c’est Cisco qui a consacré le plus d’argent à des rachats avec 83 milliards de dollars. L’entreprise informatique américaine est suivie par HP (64 milliards de dollars).

Twitter fait le ménage

70 millions, c’est le nombre de compte que Twitter a suspendu en deux mois seulement. Selon le Washington Post, la société a décidé de faire le grand ménage sur les comptes suspectés de propager de fausses informations. Comme Twitter, l’autre principal réseau social mondial, Facebook, tente aussi d’établir des règles plus strictes pour lutter contre les fake news généralement envoyés par des “bots”.

“Scorpion”, ça pique en ligne

“Scorpion”, le dernier album du rappeur canadien Drake, fait un énorme carton sur les plateformes de téléchargement en ligne. A peine sortie dans les bacs le 29 juin, il a explosé les records d’écoutes en ligne. Selon les chiffres dévoilés par le cabinet Nielsen, “Scorpion” avait ainsi déjà été écoutés 746 millions de fois en une petite dizaines de jours, la plupart du temps sur Spotify ou Apple Music.

Catégories :
FRANCE HIGH-TECH