Zap Tech’ de la semaine #20

Zap Tech’ de la semaine #20

La Chine pense déjà à la 6G ! Les milliards des GAFAM

– Article rédigé le par - 235

Les Chinois déjà penché sur la 6G.

Alors que nous ne sommes qu’en période de test pour la 5G, les Chinois ne perdent pas de temps et serait déjà en train de chercher à développer la communication de sixième génération.

C’est le ministre chinois de l'Industrie et de l'Informatisation, Miao Wei, qui en a fait l’annonce. “Des scientifiques chinois ont lancé, à la fin de l'année dernière, le développement du standard 6G pour la téléphonie mobile. Le développement de l'internet des objets doit s'effectuer parallèlement à l'élargissement des capacités des technologies de la communication mobile, a-t-il ainsi déclaré ajoutant que la priorité pour le nouveau produit serait la sécurité.

Les milliards des GAFAM.

L’Europe les regarde du coin de l’oeil. Et réfléchit à une façon de taxer leurs immenses bénéfices. Il est vrai que les GAFAM amassent les milliards avec un chiffre d’affaires, pour ces cinq poids-lourd (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) qui frôlait en 2017 les 650 milliards de dollars.

Selon les données compilées par le site Statista dans le Digital Economy Compass 2018,, Apple arrivent en tête du classement avec 229,2 milliards de dollars, suivi par Amazon (177,9), Google (110,9), Microsoft (90) et Facebook (40,7).

Le projet e-privacy inquiète les entreprises liées au numérique.

Une cinquantaine d'entreprises européennes du monde de la presse, des télécoms et d'internet ont dénoncé un texte européen en préparation sur les données personnelles, estimant qu'il ne ferait que renforcer la maîtrise des géants américains sur ces informations.

En clair, le projet "e-privacy", qui vise à protéger la vie privée des internautes, actuellement en discussion à Bruxelles, prévoit que chaque internaute dans l'Union européenne pourrait décider une fois pour toutes d'accepter ou non les "cookies", ces fichiers invisibles qui se greffent sur un ordinateur pour capter des données personnelles, au lieu de prendre sa décision site par site comme c'est le cas actuellement.

Or, ce que craignent certaines entreprises, c’est que les géants du web que sont Google, Facebook et Apple resteraient alors les seuls, du fait de leur position dominante, à pouvoir accéder aux données de ces internautes. Une situation inconcevable pour les principales organisations professionnelles de la presse écrite française et européenne, mais aussi d'autres acteurs d'internet comme Orange ou le site allemand de vente en ligne Zalando.

Catégories :
3G-4G-5G APPLE FACEBOOK LéGISLATION MICROSOFT