Zap Tech’ de la semaine #23

Zap Tech’ de la semaine #23

De BlaBlaCar à BlaBlaBus ? L’e-commerce perce dans le bricolage, Jaguar se lance dans la voiture autonome

– Article rédigé le par - 285

La grève SNCF fait le bonheur de BlaBlaCar

Il y a les pour et les contre. Ceux qui, malgré les contraintes, soutiennent le mouvement. Et les autres, le plus souvent en galère. Mais il y a aussi ceux qui se frottent les mains. Comme les dirigeants de BlaBlaCar. Mardi dernier, lors du premier jour de grève à la SNCF, la plateforme communautaire payante de covoiturage a vu la demande multipliée par dix par rapport à un mardi classique. Et 184 000 sièges ont été au final proposés aux covoitureurs, soit trois fois plus que la moyenne.

Cette “performance” leur a même donné des idées : expérimenter un service de transport en autocar ! La start-up française va ainsi proposer des trajets aller-retour en autocar sur trois axes très demandés : Paris-Lille, Paris-Rouen et Paris-Rennes. En cas de succès, ces trajets seront sans doute à nouveau proposés, même sans grève… De là à voir la création d’un BlaBlaBus…

Jaguar se lance dans la voiture autonome

Alors que la recherche a subi un sérieux coup de frein après l’accident mortel impliquant un véhicule Uber aux Etats-Unis, une grande marque automobile a décidé de se lancer dans le développement d’une voiture autonome. Ainsi, le constructeur britannique Jaguar va s'allier à Waymo pour développer un modèle haut-de-gamme de voiture électrique, la Jaguar I-PACE, destiné au futur service de taxis sans chauffeur de la filiale de Google. "Jusqu'à 20 000 I-PACE seront construits au cours des deux premières années de production et seront disponibles pour les clients du service sans chauffeur de Waymo, réalisant potentiellement un million de trajets par jour", assure Jaguar Land Rover dans un communiqué.

L’e-commerce perce aussi dans le bricolage

On ne commande pas une tondeuse à gazon ou 40 m² de parquet comme un parfum ou une chemise. Il n’empêche, le secteur du bricolage commence à faire son trou sur le marché de l’e-commerce. Largement dominé par les grandes surfaces spécialisés, le bricolage a dégagé, selon les chiffres de la Fédération des magasins du bricolage et de l'aménagement de la maison (FMB), un chiffre d’affaires de plus de 25 milliards d'euros en 2016. Et si le e-commerce ne représentait que 3% des ventes, le secteur aurait connu déjà un bond de +25% en 2017.

Téléphonie : le marché français poursuit sa baisse

Pour le deuxième trimestre consécutif, sur les trois derniers mois de 2017, le revenu des services de communications électroniques a reculé, selon les chiffres publiés par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep). Le recul est néanmoins moitié moindre que le trimestre précédent (-0,6% en un an contre -1,2% au troisième trimestre), une tendance qui se constate quel que soit le segment de marché, fixe ou mobile.

Catégories :
APPLICATION HIGH-TECH OBJETS CONNECTéS OPéRATEURS TéLéPHONIQUES TéLéPHONIE MOBILE