Zap Tech’ du week-end #16

Zap Tech’ du week-end #16

Bientôt des étiquettes de durabilité sur les produits high-tech ? Facebook aurait testé le “J’aime pas”

– Article rédigé le par - 235

Texte de Une étiquette de durée de vie sur les produits high tech ?

A consommer avant… écrit sur une machine à laver ou un iPhone ? On n’y est pas encore mais ça en prend le chemin. C’est en tout cas le souhait de Brune Poirson, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique, qui a proposé de mettre sur les appareils électroménagers et high-tech, une étiquette avec un indice de durée de vie des produits. Cette initiative, mise en place à titre expérimental auprès des fabricants volontaires, devrait débuter en 2020.

Ce nouvel indicateur, allant de 1 à 10, devrait permettre à l'acheteur de s'informer sur la durabilité, la robustesse de l'appareil et sur les possibilités de réparation de son produit. Car c’est bien là l’intérêt de l’initiative : inciter à la réparation plutôt que de changer régulièrement de produits. Sauf qu’en matière d’high-tech, les évolutions sont telles qu’un produit peut très bien être en excellent état de marche et pourtant totalement dépassé…

Un “J’aime pas” bientôt sur Facebook ?

Sur une belle image, le dernier commentaire drôle de son pote ou un lien vers une histoire rocambolesque, tout le monde connaît et a déjà cliqué au moins une fois sur le “J’aime” de Facebook. Et le “J’aime pas” ? Alors que la plateforme américaine et son boss Mark Zuckerberg ont toujours affirmé qu’il n’y aurait jamais de “disliker” sur le réseau social, préférant valoriser les interactions positives plutôt que négatives, il semblerait que ce “dislike” soit à l’étude.

C’est en tout cas ce qu’affirment plusieurs médias américains comme USA Today. Facebook a même confirmé ce test mais démenti l’idée d’un “J’aime pas”, plutôt un bouton qui permettrait au utilisateurs de faire part ou de dénoncer certains commentaires publiés sur des pages publiques et notamment les fakes news.

Motorola se lance à son tour dans le téléphone pliable.

Comme Samsung et quelques autres constructeurs de smartphones, c’est Motorola qui devrait à son tour se lancer dans la confection d’un téléphone “pliable”. La marque possédée par Lenovo aurait ainsi déposé un brevet à cet effet. D’abord pour des produits aux bords arrondis dès cette année 2018, ensuite pour des téléphones qui pourraient se replier.

Catégories :
FACEBOOK HIGH-TECH INNOVATION INSOLITE TéLéPHONIE MOBILE