Zap Tech’ du week-end #25

Zap Tech’ du week-end #25

Apple s’offre Asimov Les voitures autonomes inquiètent Attention à l’addiction digitale

– Article rédigé le par - 298

Apple s’offre Asimov !

Le géant de la science-fiction, Isaac Asimov, auteur d’une série de romans à succès, est tombé dans le giron d’Apple. La marque à la Pomme a raflé la mise pour l'adaptation de "Fondation", une série qui avait reçu en 1966 le prix Hugo spécial de la meilleure série de science-fiction/fantasy de tous les temps.

Selon Deadline, la société Skydance, qui détient les droits depuis juin 2017, a signé avec Apple pour produire une série télévisée. Un excellent “coup” pour Apple dans la bataille qu’elle se livre face à Netflix, Amazon et Disney qui veut lancer sa propre plateforme de vidéo à la demande d'ici 2019.

Voitures autonomes : les Français pas vraiment prêts

Elles se garent toutes seules, elles se conduisent toutes seules, elles sont intelligentes… mais elles peuvent aussi faire de sacrés sorties de route. Jusqu’à tuer comme ce fut le cas en Californie en mars dernier, une piétonne ayant été percutée ! Les voitures autonomes sont au cœur de tous les débats mais la majorité des particuliers restent craintifs quant à laisser un ordi prendre sa place au volant.

Selon un sondage Ipsos, si la plupart des consommateurs des pays émergents comme l’Inde ou la Chine sont ouverts à cette technologie du futur (49% et 46% y sont respectivement favorables), c’est loin d’être le cas en France où 25% des personnes assurent être totalement opposés aux voitures autonomes.

Une nouvelle étude sur l’addiction digitale

Le débat est récurrent. Smartphones, tablettes, réseaux sociaux… à quel moment le divertissement devient addiction. Alors que l'Organisation mondiale de la santé a émis la volonté d'inscrire la dépendance aux jeux vidéo sur la liste des maladies, de plus en plus de scientifiques parlent de dépendance qu’ils classent au même niveau que les opioïdes (une substance psychotrope de synthèse ou naturelle dont les effets sont similaires à ceux de l'opium sans y être chimiquement apparentés.

"La dépendance liée aux smartphones commence à former des connexions neurologiques dans le cerveau de la même manière que les personnes qui prennent de la morphine pour soulager la douleur ", explique ainsi Eric Peper, co-auteur d’une étude sur ce sujet. Ce chercheur américain a publié, avec son collègue Richard Harvey, dans la revue américaine NeuroRegulation, une étude sur le comportement de 135 étudiants, à San Francisco.

Les résultats font un peu froid dans le dos puisqu’ils ont constaté que les étudiants les plus accros à leur smartphone étaient aussi ceux qui se sentaient le plus souvent isolés, déprimés et anxieux. D’où une véritable tendance à ce que l’on définit aujourd’hui comme l’addiction digitale.

Catégories :