18ème enquête sur la qualité des services mobiles.

18ème enquête sur la qualité des services mobiles.

Une publication de l’ARCEP.

– Article rédigé le par - 0

C’est le 21 juin que l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a publié son rapport suite à l’enquête annuelle réalisée auprès des différents opérateurs sur la qualité de service des mobiles en métropole.
L’évaluation a pu se faire en tenant compte de divers paramètres révélateurs de l’état de la connectivité proposée aux citoyens de l’hexagone.
Tout d’abord, chaque résultat a été donné en fonction de l’usage fait du mobile, c’est à dire : l’accès à la navigation web, la possibilité de lire une vidéo, l’émission et/ou la réception d’appels et de SMS, le transfert de données et aussi de la situation géographique de l’utilisateur. La mesure a été spécifiée selon qu’il se trouve en zone rurale ou urbaine mais aussi sur routes (c’est la première fois que la performance a été mesurée sur environ 20 grandes routes), autoroutes, RER, TGV, Intercités, les métros des principales métropoles françaises ( Lille, Rennes, Toulouse, Lyon, Marseille).
Au total plus d’un million de mesures d’accessibilité ont été réalisées.
Les résultats de cette enquête sont disponibles sur , ainsi le consommateur pourra être informé de la couverture de tel ou tel opérateur sur le territoire qui l’intéresse, et fera le choix de son opérateur en connaissance de cause.
La publication de ces résultats pousse certainement les opérateurs à investir. Grâce notamment à ces enquêtes, l’Arcep indique que : « l’accroissement continu des débits déjà observé en 2016 se poursuit » et qu’ « après plusieurs années de stagnation, ils augmentent en zone rurale ».
Il existe malgré tout des différences notables entre opérateurs.
Orange affiche les meilleurs résultats, suivi par Bouygues et SFR, pratiquement ex-aequo et qui ont investi dans le déploiement de la 4G. Free Mobile, filiale du groupe Iliad se trouve à la traîne avec de moins bons résultats sur un grand nombre de paramètres.
Le seul indicateur qui réunisse les opérateurs et les mette sur un pied d’égalité est celui de la fonction d’appels et de SMS.
L’Autorité continuera de demander aux opérateurs une couverture toujours plus dense du territoire. Actuellement aucun opérateur ne couvre plus des deux tiers du territoire en 4G. Dans le rapport 2017 est indiqué : « L’Autorité veillera à ce que les opérateurs maintiennent leurs efforts afin que la 4G bénéficie au plus grand nombre sur l’ensemble du territoire, et que les écarts de performances entre zones rurales et denses se réduisent progressivement ».
L’Arcep prépare pourtant l’arrivée de la 5G, avec les attributions des nouvelles fréquences, dont la mise en place se ferait autour de 2020.

Téléphonie VoIP IP, standards, centrex, connexions et abonnements internet pour les entreprises
Catégories :
3G-4G-5G France High-tech Innovation Législation Opérateurs téléphoniques