Avec son P20 et son P20 Pro Huawei veut conquérir l’Europe

Avec son P20 et son P20 Pro Huawei veut conquérir l’Europe

– Article rédigé le par - 104

Ce n’est sans doute pas un hasard si Huawei a choisi Paris pour dévoiler officiellement son dernier téléphone portable. Après quelques premières fuites savamment orchestrées, comme le font la plupart des constructeurs, puis une première présentation lors du World Mobile Congress de Barcelone, le géant chinois des télécoms s’est mis en scène dans le Grand Palais de la capitale française pour lancer son dernier-né, le P20, et son grand-frère le P20 Pro.

Pourquoi Paris ? Car le groupe basé à Shenzhen entreprend une longue marche sur le continent européen. Et souhaite conquérir ce vaste marché rattraper, et même dépasser, à moyen terme, ses deux principaux concurrents que sont Apple et Samsung. Certes, le chemin semble long et compliqué pour un groupe qui revendique, selon le cabinet Gartner, 11% de part de marché dans l’Union, contre respectivement 25% et 30% à Apple et Samsung. Mais les dirigeants chinois (et quelques spécialistes) pensent que Huawei peut y parvenir.

Comment combler le retard face aux géants américain et sud-coréen ? En résorbant le déficit d’image (comme ce fut le cas dans le secteur de l’automobile) mais aussi en mettant de bons produits sur le marché. A priori, le P20 Pro en est un. Smartphone haut de gamme résolument axé sur l'image et l'intelligence artificielle, il dispose d’un écran Oled de 6,1 pouces Full HD+ (2160 x 1080 px) qui couvre la majeure partie de la face avant, quasi bord à bord.

Le P20 est légèrement plus petit (5,8 pouces) mais les deux disposent d’une mémoire de stockage plus que conséquente sur ce type d'appareil avec 128 Go. Concernant la photo, le P20 Pro se targue aussi de disposer d’un triple capteur photo (développé avec la groupe allemand Leica) avec de l’intelligence artificielle afin d'améliorer les performances de l'appareil mais aussi pour la reconnaissance d'image.

Vendus respectivement aux alentours de 649 euros et 899 euros pour le P20 et le P20 Pro, Huawei dispose là de deux mobiles capables de titiller l’iPhone X d’Apple et le Note 8 de Samsung.

Reste à savoir si ce sera suffisant pour séduire les clients européens. Une nécessité pour le groupe chinois qui, malgré 150 millions d’unités vendus dans le monde en 2017, doit toujours faire face à la concurrence sur son sol (Oppo, Vivo, Xiaomi…) et reste freiné aux Etats-Unis où les principaux opérateurs refusent de le distribuer.

Catégories :
ÉVéNEMENT HIGH-TECH INNOVATION TéLéPHONIE MOBILE