Ecole : le téléphone au piquet ! Smartphone au volant, attention danger

Ecole : le téléphone au piquet ! Smartphone au volant, attention danger

– Article rédigé le par - 247

“Allô ! Non mais, allô quoi ! T’es une geek et t’as pas le dernier smartphone à la mode ! C’est comme si j’te dis, t’as un téléphone et t’as pas d’applis”. Oui oui, elle aurait pu aussi le dire ! Chaque mercredi, nous vous proposons les dernières nouveautés, annonces ou rumeurs sur les mobiles… Pour ce Allô quoi #13, une proposition de loi pour interdire le smartphone en à l’école à la rentrée 2018 et les dangers toujours plus reconnus du téléphone au volant.

Une loi pour interdire le smartphone à l’école

C’était l’une des promesses électorales du candidat Emmanuel Macron : bannir les smartphones du cadre scolaire. Afin de respecter cette promesse du chef de l’Etat, un groupe parlementaire LREM a donc déposé une proposition de loi en ce sens à l’Assemblée nationale pour interdire les téléphones portables dans les établissements scolaires à partir de la rentrée 2018.

Selon le calendrier législatif, c’est à partir du 7 juin que cette proposition de loi sera débattue en séance publique. Ce devrait être assez rapide puisqu’elle ne comprend qu’un article : “A l’exception des lieux où, dans les conditions qu’il précise, le règlement intérieur l’autorise expressément, l’utilisation d’un téléphone mobile par un élève est interdite dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges”.

Smartphone au volant, il est temps de freiner

Le téléphone portable étant carrément devenu un sixième doigt de la main, plus personne ne le lâche, même pour conduire. Un comportement pourtant dangereux au plus haut point. Selon une étude américaine, envoyer un SMS au volant multiplie par 23 le risque d’avoir un accident.

Et le smartphone serait impliqué dans un accident sur 10, selon des chiffres publiés par la Sécurité routière. Si 31% des Français avouent utiliser parfois leur téléphone au volant, il est donc vraiment temps de mettre un sérieux coup de frein à cette pratique.

Pour sa sécurité et son porte-monnaie… Regarder un e-mail, téléphoner (sauf via une connexion Bluetooth) vous coûtera en effet une amende de 135 euros d’amende et un retrait de 3 points. Et le gouvernement, dans le cadre de son plan de sécurité routière, compte aller plus loin dans la répression.

Paradoxalement, les Français (et contrairement à la réduction de la vitesse à 80 km/h sur les routes) en sont conscients et prêts à changer de comportement. Selon un sondage réalisé par l’assureur Allianz, pas moins de 80% seraient ainsi favorables à ces mesures.

Catégories :
FRANCE LéGISLATION TéLéPHONIE MOBILE