Interxion lance son troisième data center à Marseille

Interxion lance son troisième data center à Marseille

– Article rédigé le par

Fournisseur européen de services de data centers dont le siège social est basé à Amsterdam, Interxion poursuit sa progression. L’entreprise, qui fournit de l’espace, de la puissance électrique, du refroidissement et de la sécurité physique à ses clients, pour leur permettre d'héberger leur réseau informatique, leurs infrastructures IT et de stockage, gère déjà 41 data centers dans 11 pays européens, avec des implantations à Amsterdam bien sûr mais aussi à Londres, Dublin, Paris et Marseille.

Dans la cité phocéenne, le premier data center, baptisé MRS1, a été inauguré le 14 avril 2015 au coeur du quartier de la Joliette. Malgré 6 200 m² d’espace équipé, l’entreprise a immédiatement cherché de nouveaux lieux pour s’étendre. Et c’est du côté du GPMM (Grand Port Maritime de Marseille) qu’elle a trouvé des bâtiments adaptés pour installer ses deux futurs data centers, MRS2 et MRS3.

Interxion a ainsi implanté le MRS2 dans les anciens ateliers “Fouré Lagadec” du Port de Marseille Fos. Le site se compose de deux hangars datant des années 1950. Une première tranche de 700 m² a été livrée le 16 mai 2018 vant une deuxième prévue pour le deuxième trimestre 2019 et une troisième et dernière phase qui reste à définir. Mais avant même la fin de la construction de cette MRS2, la société vient d’annoncer la construction du MRS3.

Un investissement de 140 millions d’euros

Situé sur la zone du Grand Port de Marseille-Fos et à proximité immédiate de MRS2, ce futur data center soulève un défi de taille, celui de transformer une ancienne base de sous-marins, construite par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale, en un site numérique. MRS3 aura en effet vocation à devenir un point névralgique de création, de stockage et de distribution de contenus pour les plates-formes hyperscale cloud et média numérique d’envergure mondiale.

MRS3 sera construit en trois phases et proposera aux clients environ 7 100 m² d’espace équipé, avec 17 MW de puissance disponible une fois le site achevé. La première phase de MRS3, prévue au quatrième trimestre 2019, offrira environ 2 300 m² d’espace. L’investissement associé à la construction de MRS3 devrait s’élever à environ 140 millions d’euros.

Marseille offre un accès direct à 43 pays et à plus de 4,5 milliards de personnes

MRS3, additionné aux data centers MRS1 et MRS2, vient renforcer le hub de connectivité et de contenu que représente Marseille. Avec la présence de plus de 130 opérateurs Télécom et celle de 13 câbles sous-marins de télécommunication, la ville offre un accès direct à 43 pays et à plus de 4,5 milliards de personnes en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie.

“Le positionnement stratégique de Marseille au cœur des échanges numériques mondiaux va continuer de se renforcer dans les années à venir, et notamment avec l’arrivée de nouveaux câbles sous-marins et la consommation galopante de contenus média par-delà la méditerranée.

Une conjoncture que nos clients, acteurs du monde des médias numériques et du cloud notamment, ont d’ores et déjà identifiée, et pour lesquels nous franchissons aujourd’hui une nouvelle étape, avec l’annonce de ce prochain data center”, explique dans un communiqué Fabrice Coquio, président d’Interxion France.

Catégories :
MARSEILLE