L’Intelligence artificielle inquiète les Français

L’Intelligence artificielle inquiète les Français

– Article rédigé le par - 816

Peu connue du grand public il y a encore un an à peine, l’Intelligence artificielle, souvent dénommée IA, devient un terme qui devient de plus en plus réalité pour la majorité des Français. Déjà, le 8 septembre 2017, le Premier ministre Édouard Philippe avait confié à Cédric Villani, mathématicien et député LRM de l’Essonne, une mission sur l’intelligence artificielle. Objectif : poser les bases d’une stratégie nationale ambitieuse pour la France en matière d’IA. Après sept mois de travaux, le titulaire 2010 de la Médaille Fields et lauréat 2014 du prix Doob, a donc remis son rapport au président Emmanuel Macron. Lequel en a présenté les grandes lignes et le projet du gouvernement, le jeudi 29 mars au collège de France.

Puissance de l’IA : fantasmes ou réalité...

Cette IA, si l’on voulait la définir au sens large, représente l’ensemble des techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l'intelligence. Concrètement cette IA se retrouve dans les robots, tous les objets connectées ou encore les voitures autonomes. Ses finalités et son développement suscitent, depuis toujours, de nombreuses interprétations.

Les fantasmes ou inquiétudes d’être dominé par elle se retrouvant dans de nombreux récits ou films de science-fiction. Et concernant les Français, qu’en pensent-ils vraiment ? L’institut de sondage Odoxa leur a posé la question (1). Et visiblement, cette IA les inquiète plus qu’elle ne les fascine.

60% des Français ont peur de l’IA

Il y a tout juste un an, en mars 2017, une majorité de Français percevait l’intelligence artificielle comme une chance pour améliorer notre quotidien. Ils étaient alors 52%. Mais l’IA faisait déjà peur à 47% des Français. Un an plus tard, ils sont désormais une majorité (60%) à avoir peur de cette IA. Une crainte que l’on retrouve dans toutes les catégories de la population. L’actualité, avec notamment le premier piéton tué par une voiture autonome aux Etats-Unis joue sans aucun doute dans cette inquiétude.

Pour les Français, cette IA est trop souvent synonyme de possibles dérives. Pour autant, les Français sont conscients à une grande majorité (82%) que leur monde va évoluer dans le sens du numérique qui modifiera en profondeur le quotidien de tout un chacun en société.

Mais là encore, les craintes dominent. 46% des actifs craignent d’être remplacés, au moins en partie, par une IA. Ils sont même près d’un sur dix (9%) à penser que leur métier disparaîtra. D’autant plus en France que les sondés sont 75% à penser que notre pays est en retard dans le développement de l’IA. Un retard sur un enjeu d’importance puisque, alors que l’estimation du chiffre d’affaires généré par l’intelligence artificielle dans le monde était de 4 milliards de dollars pour cette année, selon les spécialistes des données Tractica, ce chiffre devrait grimper jusqu’à 60 milliards de dollars d’ici 2025.


(1) Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogé par internet les 12 et 13 avril 2018 sur un échantillon de 1 011 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Catégories :
AI (INTELLIGENCE ARTIFICIELLE) FRANCE