Les mots de passe vont bientôt disparaître !

Les mots de passe vont bientôt disparaître !

– Article rédigé le par - 131

Dès que l’on ouvre un compte pour payer en ligne, pour réserver un billet, pour ses comptes en banque ou encore pour créer une adresse mail ou un compte Facebook, on a besoin d’un mot de passe. Un vrai casse-tête pour beaucoup d’internautes.

D’abord pour trouver un mot de passe qui tienne la route, suffisamment compliqué pour ne pas voir ses données personnelles piratées, en évitant donc les 123456, admin, football et autres welcome… Ensuite pour s’en rappeler, tant de personnes ayant en la matière une mémoire d’huître ou de poisson rouge c’est selon. Pour tous, voici une bonne nouvelle. A moyen terme, ces mots de passe devraient bientôt disparaître !!!

La plupart des géants du web ont donné leur accord

Le World Wide Web Consortium (W3C), l'organisation qui gère les standards du Web, a ainsi annoncé la mise en place d'un nouveau modèle d'authentification qui va concerner notamment l'accès aux banques en ligne, les réseaux sociaux ou encore les sites d'e-commerce.

Un sacré changement dans les habitudes des internautes. L'institution internationale, qui réunit plus de 400 grandes organisations liées au web, prévoit donc de déployer la connexion par biométrie et périphériques mobiles. Le temps pour les développeurs de travailler et d’adapter ce nouveau modèle et on en aura fini avec ce casse tête d’ici quelques mois, voire années.

Pour parvenir à cette petite révolution numérique, le W3C a réussi une autre prouesse, pas technique cette fois, mais économique en obtenant l’accord de mastodontes du secteur du web, pas toujours amis sur le secteur, voire en concurrence frontale. Des sociétés aussi diverses que Alibaba, Apple, Google, mais aussi Airbnb ou encore l’opérateur historique français Orange sont ainsi partie prenante du projet. Mais aussi Chrome, Edge, Mozilla et Opéra.

Une reconnaissance à partir d’empreintes, de l’iris ou de la voix

Concrètement, les utilisateurs pourront choisir entre deux modes d'authentification : soit depuis un périphérique externe (smartphone, clé USB, montre connectée), soit directement depuis leur ordinateur par biométrie (reconnaissance d'empreinte, de visage, d'iris ou de la voix). Forcément, ce développement s’accompagnera d’évolutions nécessaires aussi sur les équipements mais à moyen terme, nul doute que les plupart des appareils disposeront tous de ces outils (caméras de qualité, lecteur d’empreinte…).

Une fois lancés par l'utilisateur, ces systèmes enverront une signature numérique au site pour accéder au service.
Et outre le fait de bénéficier d’un outil plus simple qu’une liste de lettres et/ou de chiffres, c’est surtout la sécurité qui risque d’y gagner. Il sera sans doute plus difficile pour les cyberpirates de s’attribuer l’iris d’un internaute qu’un simple mot de passe actuel.

Catégories :
INNOVATION OBJETS CONNECTéS RéSEAUX SOCIAUX TéLéPHONIE MOBILE