Linkedin refond son interface desktop

Linkedin refond son interface desktop

De nombreux changements à venir

– Article rédigé le par - 0

Un bref aperçu de la nouvelle interface du réseau social professionnel nous a été donné en septembre 2016, en parallèle de son acquisition par Microsoft pour $26,2 Milliards; aujourd'hui Linkedin publie la version finale de son site desktop.
Un design simplifié directement inspiré de l'application mobile, une nouvelle messagerie à la fenètre autonome en pop-up sur la homepage, des fonctions de recherche avancées... Linkedin annonce que cette version sera publique dans les semaines à venir.

L’ingénieur en chef de la société, , décrit la mise à jour - opérée en front et en back-end - comme étant la plus importante depuis le lancement de la plateforme. Elle intervient un an après la refonte de l’application mobile, l’idée étant d’unifier les experiences utilisateurs sur les deux supports, tant en terme de design que de fonctionnalité.

Le nouveau design s’écarte de l’empilement désordonné que pouvais parfois constituer la homepage et s’oriente vers moins d’encombrement en réduisant la navigation à Sept éléments :
Accueil (votre fil de publication), Messagerie, Emplois, Notifications, Profil, Réseau et Recherche.
L’accès aux infos-services Linkedin comme Linkedin Learning seront simplifié.

Deux des changements les plus notables dans cette nouvelle version sont comment LinkedIn se rapproche de la messagerie privée, et comment il se déplace pour rendre sa messagerie publique - ses flux - mieux et plus utilisé.

La messagerie privée a toujours représenté une large part de l’usage et du temps passé sur LinkedIn, désormais il semble que la société apporte de grands changements pour faire croître ce canal. Vous pouvez maintenant chatter sur votre écran d'accueil à l'aide d'une fenêtre contextuelle, plutôt que d'aller sur une fenêtre séparé qui vous éloigne de votre page principale (cela semble être également conçu pour garder l’audience captive sur ce flux). Désormais, LinkedIn introduit des chatbots pour suggérer des choses afin de «briser la glace» avec les gens. Il vous suggérera également des contacts avec qui vous pouvez discuter avec des entreprises sans qu’il s’agisse de contacts directs.

Les algorithmes vont se multiplier pour vous suggérer du contenu - à la fois organique et parrainé - donc un nouveau bloc d'annonces que LinkedIn a l'espoir de voir se développer. Parmi le contenu organique, vous verrez plus de suggestions de personnes à suivre, ainsi que plus de contenu de personnes influentes à côté de nouvelles organisée par LinkedIn et son équipe éditoriale.

L'approche de LinkedIn pour les fils d’actualité de cette nouvelle version semble viser à attirer plus de visiteurs et de rester sur son site pour plus longtemps,d’avantage que pour consulter ou effectuer des mises à jour sur son réseau professionnel; un endroit où vous pourriez aller à la recherche de nouvelles pertinentes tant sur le plan personnel que professionnel. Cela inclura désormais des alertes d'actualité et un ensemble d'actions: des liens supplémentaires pour en savoir plus; Les gens sur LinkedIn qui sont connectés à vous et susceptibles d’être interressé par ce contenu, et des liens vers des articles d’influenceur pertinents.

Tout cela semble être un descendant direct des services d'agrégation de news que LinkedIn a repris suite à son acquisition de Pulse en 2013. Depuis, LinkedIn a fait beaucoup de mises à jour et d' intégrations entre Pulse et son interface principale, mais pour être honnête, je n'ai jamais été trop sûr du traffic généré par le flux de nouvelles de LinkedIn. C'est quelque chose que LinkedIn veut changer, bien sûr, comme une volonté d'apporter plus de revenus grâce à la publicité.

En plus de cela, il y aura maintenant de nouvelles fonctionnalités de recherche, axées sur un champ de recherche universel qui vous permet de chercher par les gens, les emplois, les entreprises, les groupes et les écoles.

Mais avec ce remaniement vont également venir certains changements qui ne vont pas plaire à tout le monde.

En décembre de l'année dernière, à la consternation de quelques utilisateurs, LinkedIn a tranquillement supprimé un certain nombre de fonctionnalités qui ont été transférées à l'abonnement Premium (payant), y compris un certain nombre de paramètres de recherche (parmi eux: années d'expérience, la fonction, et quand un utilisateur a rejoint le réseau) et la possibilité de rechercher dans les groupes.

Il ya une chance que LinkedIn puisse offrir de nouveau ces services dans un nouveau système de recherche, mais pour l'instant, si vous voulez ces fonctionnalités, vous devez opter pour le plus coûteux (64,99 $ par rapport à 47,99 $ par mois).

«Notre vision globale, la façon dont nous avons abordé la refonte, c'est que nous voulions créer une expérience plus ciblée», a déclaré Amy Parnell, directrice principale de la conception de l'expérience utilisateur chez LinkedIn, qui a supervisé la nouvelle version.

«Il y a un certain nombre de fonctionnalités qui n’ont pas généré beaucoup d’engagement, et nous avons voulu simplifier l'expérience et la rendre plus ciblée, nous avons donc dû réfléchir sur où investir. Il n'a pas de sens de continuer à investir dans ces fonctionnalités de recherche, en termes de niveau Premium. "Elle a ajouté qu'il ya d'autres« idées » que les utilisateurs Premium obtiendraient dans d'autres domaines comme les emplois et les tendances de croissance.

Cela s'inscrit dans les changements à plus long terme à l'entreprise, qui a progressivement resserré les caractéristiques et les services qu'il fournit aux utilisateurs à différents niveaux de souscription à son service ainsi que pour les développeurs.

Les utilisateurs réguliers de l'industrie du recrutement, par exemple, pouvaient consulter les profils complets des gens sans ouvrir de session sur un compte LinkedIn, leur permettant de passer directement d'une recherche Google à un profil complet par exemple. Maintenant, vous devez être connecté pour voir les profils complets (vous pouvez toujours passer en mode incognito dans vos paramètres si vous souhaitez rester anonyme pour la personne, sinon pour LinkedIn). Certains ont proposé des solutions pour surmonter certaines de ces limites.

LinkedIn peut faire valoir qu'il fait cela pour rendre le site plus facile à utiliser en se concentrant sur les fonctionnalités les plus populaires, mais il est indéniable que c'est aussi peaufiner les choses pour mieux les monétiser.

Cette stratégie de monétisation découle également d'une mise à jour publiée hier: LinkedIn travaille maintenant avec pour analyser ses données publiques.

Ces données font partie d'un produit plus large de veille réseau DataSift pour les marques et les spécialistes du marketin, leur permettant de produire des audits avant mise en place de campagnes publicitaires. LinkedIn tente de stimuler ses revenus publicitaires, et l'accès de tiers de ce type est essentiel pour faire progresser cette activité.

Téléphonie VoIP IP, standards, centrex, connexions et abonnements internet pour les entreprises
Catégories :
Événement High-tech Innovation Réseaux Sociaux