Piraté, Uber dans la tourmente

Piraté, Uber dans la tourmente

57 millions de personnes touchées par ce piratage… dissimulé

– Article rédigé le par - 71

Sacré coup dur pour la société Uber qui n’avait pas besoin de ça dans un climat de confiance déjà plus que tendue… Le PDG du groupe, Dara Khosrowshahi, a ainsi révélé, la semaine dernière, que les données de pas moins de 57 millions d’utilisateurs à travers le monde avaient été piratées à la fin de l’année 2016. Parmi les personnes touchées, les clients de l’entreprise de VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur) bien sûr, mais aussi environ 600 000 chauffeurs américains. Pour autant, de nombreux spécialistes estiment que des particuliers français ayant utilisé les services d’Uber peuvent être aussi touchés par ce vaste piratage. L’inquiétude est donc réelle même si le boss de l’entreprise a assuré que seuls des noms et numéros de permis de conduire ont été piratés, et non des numéros de cartes ou de comptes bancaires.

Il n’empêche, Uber est quand même dans l’oeil du cyclone. Pour avoir été piraté mais aussi et surtout pour l’avoir dissimulé ! Selon les informations de la chaîne Bloomberg (groupe financier américain spécialisé dans les services aux professionnels des marchés financiers et dans l'information économique et financière), la première à avoir dévoilé l’affaire, Uber a ainsi attendu plus d’un an avant d’informer les autorités de ce piratage. Mieux, la société aurait payé 100 000 dollars (environ 85 000 euros) les hackers (deux individus qui ne feraient pas partie de l’entreprise) en échange de la suppression de ces données et afin qu’il cachent l’existence de cet incident.

Un an ! Soit largement le temps d’exploiter ou de vendre ces données. Pour se défendre, Dara Khosrowshahi (nommé PDG fin août à la place de Travis Kalack, viré après une série de scandales…) a affirmé qu’il n’avait pas été prévenu de l’existence de ce piratage. Cette dissimulation n’est en tout cas pas du goût des autorités. A New York, le procureur vient d’ouvrir une enquête, tout comme l’autorité de protection des données britanniques. En Europe, c’est une enquête conjointe des CNIL qui devrait être lancée. Pour quelles sanctions ? Quoiqu’il en soit, la réputation de l’entreprise de VTC risque d’être fortement entachée. Cette nouvelle sortie de route peut même lui être fatale...

Téléphonie VoIP IP, standards, centrex, connexions et abonnements internet pour les entreprises
Catégories :
APPLICATION INSOLITE