Premier test 5G chez SFR L’ordi plus fort que l’humain pour sauver sa peau !

Premier test 5G chez SFR L’ordi plus fort que l’humain pour sauver sa peau !

– Article rédigé le par - 241

SFR teste la 5G

On se rapproche de plus en plus vite de la 5G sur laquelle travaillent tous les principaux opérateurs de téléphonie mobile. SFR a même annoncé avoir déjà réalisé une expérience grandeur nature sur une ces fréquences dédiées à la future norme de téléphonie mobile 5G, avec un débit de près de 1,4 Gigabits par seconde (contre 500 Mbits/s pour la 4G).

Le test a été réalisé sur des équipements, antennes et récepteurs, développés par le Chinois Huawei et dits pré-commerciaux. Cette 5G devrait être commercialisée dans le monde à partir de fin 2019 et début 2020.

Cancer de la peau : un ordi plus fort que l’humain

Au terme d’une vaste étude regroupant pas moins de 58 médecins spécialistes issus de 17 pays, une équipe de chercheurs germano-franco-américaine a démontré que l’ordinateur pouvait être plus efficace que l’humain dans la recherche de cancer de la peau.

L’expérience était de comparer un ordi bourré d’intelligence artificielle capable de distinguer des lésions de la peau et grains de beauté selon qu'ils étaient bénins ou alarmants. Après l’analyse de plus de 100 000 images, l’ordinateur a fait mieux que les médecins avec un taux de 95% de mélanomes détectés contre 89% pour l’équipe de médecins.

Pour les chercheurs, la question n'est pas de se passer des médecins au profit de l'intelligence artificielle, mais de faire d'elle "un outil supplémentaire" dans la lutte contre les cancers de la peau qui peuvent être soignés s’ils sont détectés de façon précoce. Une véritable avancée contre cette maladie qui touche, selon l’Organisation mondiale de la santé 230 000 cas par an et tue 55 000 personnes.

L’e-commerce menace les animaux protégés

La législation a beau être stricte sur le sujet, le rapport de l’ONG IFAW (Le Fonds international pour la protection des animaux) démontre que des milliers de personnes contourne (parfois sans le savoir) les règles et menacent les animaux protégés. L’organisation non gouvernementale a ainsi analysé, durant six semaines, les petites annonces postés en ligne dans quatre pays européens la France, la Russie, l’Allemagne et la Grande-Bretagne.

Au final, elle a dénombré pas moins de 5 381 annonces vendant 11 772 spécimens d'espèces sauvages menacées. Crocodile empaillé, fourrure, tortues, perroquets, reptiles et même grands félins, internet déborde d’annonces de ce genre. Selon l'étude, 80% des spécimens proposés étaient vivants.

IFAW lance un cri d’alerte sur ces pratiques totalement interdites et a demandé aux pouvoirs publics de renforcer les législations pour s'attaquer à ce type de commerce en ligne.

Catégories :
AI (INTELLIGENCE ARTIFICIELLE) OPéRATEURS TéLéPHONIQUES TéLéPHONIE MOBILE