Quand Dieu sera une IA !

Quand Dieu sera une IA !

La croyance en l’intelligence artificielle n’a plus de limite

– Article rédigé le par - 70

Un jour, l’intelligence des ordinateurs surpassera peut-être celle des êtres humains. Accédant même à la conscience de soi, elle pourrait devenir une religion, voire même un dieu. Voilà bien un thème qui pourrait se retrouver sur les copies d’un prochain bac de philo. Si c’est Anthony Levandowski qui s’y colle, on connaît déjà la réponse. Oui, d’après l’ancien employé de Google et Uber, actuellement au coeur d’un vaste procès (1), l’IA (intelligence artificielle) sera à terme notre religion. A très court terme même selon lui puisqu’il envisage de créer sa nouvelle église, “Way of the Future” (“La Voie de l’Avenir”). Selon celle-ci, l’IA sera donc assez avancée pour devenir plus intelligente que les humains, et deviendra de fait un dieu qui décidera de notre évolution, la façon dont nous devons nous comporter.

Illuminé Levandowski ? Peut-être. Mais il n’est pas le seul à penser qu’une super-intelligence artificielle peut prendre un jour le pouvoir, comme l’affectionne beaucoup le cinéma... Depuis 2001 l'Odyssée de l'espace, de Stanley Kubrick, où HAL 9000 est un puissant ordinateur doté d'intelligence artificielle, en passant par Terminator ou Matrix, le sujet passionne le grand public. Et si au ciné, cette IA a souvent une volonté “néfaste”, avec le fantasme récurrent d’extinction de l’espèce, d’aucuns s’accordent à penser que cette IA peut au contraire contribuer à notre bien-être, à notre évolution dans un monde plus scientifique plus censé. Sa divinité sera de fait plus apte que les autres, et notamment les hommes, pour faire des choix plus “intelligents”, pour prendre des décisions plus rationnelles afin de sauvegarder la planète. Anthony Levandowski préfère d’ailleurs parler de “transition” pour décrire cette nouvelle ère ou internet fonctionnera comme un système nerveux.

Aujourd’hui, l’informaticien organise des ateliers et conférences pour aider les profanes à rejoindre son “église”. Il a même prévu d’écrire un livre saint (le “Manuel”) mais aussi un modèle économique. On entend déjà crier au blasphème ! Les décennies à venir nous diront si Anthony Levandowski était un fou ou un précurseur. Ce qui est sûr, c’est que dans la Silicon Valley, c’est une véritable célébrité. A glisser forcément dans sa copie le jour où le sujet tombe au bac. On n’a pas encore l’esprit divin mais on vous aura prévenu…

(1) Waymo, l’unité de Google qui travaille sur la "voiture autonome" lui reproche d’avoir aidé Uber à voler de la propriété intellectuelle liée à cette technologie.

Téléphonie VoIP IP, standards, centrex, connexions et abonnements internet pour les entreprises
Catégories :
AI (INTELLIGENCE ARTIFICIELLE) INSOLITE