Zap tech #76 : Un Français sur cinq aurait quitté un réseau social en 2018

Zap tech #76 : Un Français sur cinq aurait quitté un réseau social en 2018

– Article rédigé le par

Affaire,fuites de données, cyberattaques… trop c’est trop. D’après le rapport annuel de l’antivirus Norton sur la sécurité en ligne, pas moins d’un Français sur cinq aurait quitté au moins un réseau social par souci de confidentialité en 2018. Cette fuite en avant est notamment observé chez les plus jeunes. Soucieux de protéger leurs données personnelles, 28% des 18-38 ans auraient ainsi fermé un compte sur un réseau social, 19% pour les 39-53 ans et 15% pour les plus de 54 ans.


Un premier smartphone 5G signé Samsung

Premier pays au monde à avoir déployé la 5G sur son territoire,la Corée du Sud peut se targuer d’avoir aussi le premier smartphone compatible avec ce réseau. Samsung a ainsi commercialisé début avril 2019 son tout nouveau Galaxy S10 5G. Un petit bijou dont la version de base coûte tout de même 1,39 million de wons, soit environ 1090 euros.

Dans la foulée, LG, concurrent de Samsung, devrait sortir son V50s ThinQ, un autre smartphone 5G.


6,8 millions de Français privés d’internet !

Indispensable aujourd’hui pour la plupart des gestes du quotidiens, Internet est dans tous les foyers français. Tous ? Non ! Loin de là même selon l’UFC Que Choisir qui a mené l’enquête dans l’Hexagone. L’Union fédérale des consommateurs a ainsi étudié et mesuré “la qualité de l'usage du web tel qu'il est vécu par les utilisateurs”.

Or, selon cette enquête pas moins de 6,8 millions de personnes, soit 10,1 % de la population, sont privées d'un accès de qualité minimale à Internet, c'est-à-dire plus de 3 Mbits par seconde. Le “bon haut débit” n'est lui, pas accessible à 19,1 % de la population, soit 12,8 millions de consommateurs.


Enfants et écrans : attention vigilance

Toutes les études le prouvent et il n’est jamais inutile de le rappeler. L’utilisation excessive d’écran, autant d’ordinateur que de télé ou de smartphone, est préjudiciable pour la santé et encore plus pour les jeunes enfants. Les académies des sciences, de médecine et des technologies, qui ont passé en revue les principaux sujets d'inquiétude quant à l'exposition des plus jeunes aux écrans, ont ainsi encore appelé à faire preuve d’une "vigilance raisonnée" pour éviter comportements addictifs, sommeil perturbé, troubles du développement ou encore éventuelle toxicité pour la rétine...

Pour les adolescents, "le problème est tout autant celui du contenu que celui de la quantité" de temps passé, notent les Académies.

Catégories :