Zap Tech’ du week-end #17

Zap Tech’ du week-end #17

Bill Gates veut payer plus d’impôts ! Le Wifi en vol devrait décoller en 2018

– Article rédigé le par - 298

Bill Gates pense qu’il devrait payer plus d’impôts.

 Estimer que l’on ne paie pas assez d’impôts, c’est aussi rare qu’élégant. Comme l’est généralement le milliardaire américain Bill Gates. "Je devrais payer davantage d'impôts", a ainsi affirmé le co-fondateur de Microsoft sur CNN. "J'ai payé davantage d'impôts, plus de dix milliards de dollars, que quiconque mais le gouvernement devrait exiger des personnes dans ma position de payer des impôts bien supérieurs". Dix milliards, c’est effectivement assez peu quand on est le deuxième homme le plus riche du monde derrière le fondateur d'Amazon Jeff Bezos, dont la fortune personnelle est estimée à 100 milliards de dollars. 

Bill Gates a fait cette déclaration en critiquant la réforme fiscale du président Trump qui a octroyé d’importantes réductions de taxes aux entreprises, leur taux d'imposition passant notamment de 35% à 21%. "Ce n'est pas une loi fiscale progressiste. C'est une loi fiscale régressive", a affirmé Bill Gates, philanthrope s’il en est, lui qui oeuvre et offre régulièrement des dons pour la santé et l’humanitaire.

Les prévisions de Deloitte pour 2018.

 Pour la 17ème année consécutive, le célèbre cabinet d'audit et de consulting a présenté ses prévisions 2018 sur le secteur du high-tech. Selon Deloitte, outre l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle qui devraient connaître une forte progression dans de nombreux secteurs professionnels, cette année sera aussi marquée par la montée du Wifi dans les avions. La société prédit qu’un milliard de passagers pourra bénéficier de la connexion sans fil à bord des compagnies aériennes.

L’informatique grand pourvoyeur d’emploi de cadres.

 L’Apec (Association pour l'emploi des cadres) a dévoilé ses prévisions d’embauches de cadres pour l’année 2018. Et elles sont plutôt bonnes puisque l’association table sur 248 000 à 271 000 recrutements externes pour cette année, soit une progression comprise entre 3 et 13 % par rapport à 2017. Et parmi ces futurs cadres, c’est dans la domaine de l’informatique qu’on devrait le plus en retrouver. Ce secteur de l’informatique prévoit ainsi des estimations d’embauches entre 53 800 et 58 000 postes. Il devance les secteurs d’activités que sont les “Études, R&D” et “Commercial et marketing” qui devraient embaucher respectivements 50 000 et 46 000 postes de cadres.

Catégories :
HIGH-TECH MICROSOFT